Titre original :

Contribution à l'étude de la chimie atmosphérique et de la qualité de l'air

  • Langue : Français
  • Discipline : Sciences physiques
  • Identifiant : Inconnu
  • Type de mémoire : Habilitation à diriger des recherches
  • Date de soutenance : 01-01-2012

Résumé en langue originale

Au cours de mes 15 années de recherche au laboratoire PC2A, je me suis attaché à apporter des éléments pour la compréhension de la chimie de l’atmosphère et de la qualité de l’air. Dans un premièr temps, j’ai mis au point une technique expérimentale de mesure de constantes de vitesse de réactions élémentaires, associant photolyse laser pulsée et détection résolue dans le temps des espèces consommées ou formées, par spectroscopie d’absorption infrarouge avec un spectromètre à diodes laser accordables. En parallèle, j’ai développé un deuxième spectromètre à diodes laser accordables pour la quantification de composés traces dans l’atmosphère, et notamment du formaldéhyde, qui présente un intérêt tout particulier en raison de sa présence dans tous les environnements, en air extérieur comme en air intérieur, de ses nombreuses sources, et du risque qu’il présente pour la santé humaine. J’ai ensuite engagé un axe de recherche spécifique sur la qualité de l’air, en particulier dans les environnements confinés. Il s’agit d’une part de mesurer les concentrations, et leur évolution, des polluants dans différents environnements. Il s’agit également également de caractériser les émissions de sources spécifiques, telles que les poêles à pétrole. Les émissions de véhicules alimentés en carburants alternatifs ont également été étudiées. Il s’agit enfin d’évaluer l’efficacité de procédés d’épuration de l’air, notamment ceux basés sur l’utilisation de végétaux. Une troisième thématique récemment initiée concerne les interactions du formaldéhyde avec l’eau. Par une double approche expérimentale et théorique, nous essayons de comprendre les mécanismes de solubilisation, d’hydratation et de polymérisation, de ce polluant dans l’eau ou la glace. Ces mécanismes sont en effet fondamentaux aussi bien pour la qualité de l’air (sources et puits de formaldéhyde) qu’en chimie atmosphérique hétérogène (nuages, calottes polaires), et interviennent également en astrochimie.

  • Directeur(s) de thèse : Pauwels, Jean-François

AUTEUR

  • Hanoune, Benjamin
Droits d'auteur : Ce document est protégé en vertu du Code de la Propriété Intellectuelle.
Accès réservé aux membres de l'Université de Lille sur authentification