Titre original :

Contrôle de gestion et histoire

  • Langue : Français
  • Discipline : Sciences de gestion
  • Identifiant : Inconnu
  • Type de mémoire : Habilitation à diriger des recherches
  • Date de soutenance : 01-01-2008

Résumé en langue originale

L'Actor Network Theory (ANT) ou théorie de la traduction a été utilisée pour analyser la diffusion des innovations en gestion qui peuvent être définies comme : une idée, une pratique ou un objet qui est perçu comme nouveau par les acteurs, même s'il ne l'est pas vraiment. Nous l'avons appliquée à trois innovations: la méthode budgétaire, l'ABC et la méthode GP. Il est possible d'en dégager que, pour se diffuser, une innovation doit faire appel à de grands idéaux. Egalement un seul intéressement commercial ne suffit pas. Par le succès est fonction de la diversité et la densité d'un réseau et de l'état des pratiques managériales. Les mutations du contrôle de gestion incitent à la recherche des déterminants de la mise en place des systèmes de contrôle et à analyser les nouvelles méthodes de calcul de coûts. Les résultats d'une enquête envoyée à mille groupes français montrent que de manière générale les sociétés acquérant une filiale s'impliquent très fortement dans le contrôle de ces dernières. Cela se traduit par une très forte homogénéité des systèmes de contrôle mis en place dans les filiales des groupes de manière rapide, parfois brutale. C'est toutefois la cohérence entre la nature du système de contrôle et le type d'acquisition qui assure le succès de l'opération. L'analyse des méthodes des Unités de Valeur ajoutée (UVA) et Time Driven ABC (TDABC), au moyen de simulations mathématiques, d'enquêtes et d'études de cas, a permis de proposer une première analyse sur leur intérêt et proposer des règles pour assurer leur maintenance. Egalement, il est Proposé un modèle permettant de replacer ces méthodes parmi l'ensemble des outils de calcul de coûts. La recherche en Histoire et en gestion n'avaient eu, jusqu'à récemment, que peu rapports. Les Sciences de Gestion n'avaient qu'un faible intérêt pour l'histoire et les historiens s'étaient peu intéressés à l'entreprise. Il y avait pourtant beaucoup à retenir d'une transversalité des recherches dans le domaine des outils de gestion. C'est dans ce cadre que nous avons mené nos travaux. Parallèlement, les outils du contrôle de gestion étaient en pleine mutation exigeant des points de repères et une mise en perspective. L'histoire met en évidence l'aspect contingent des outils de gestion et nous met en garde contre de fausses innovations et des effets de mode. A l'aide de l'analyse de trajectoires d'individualités et d'outils de gestion, elle permet d'observer la diffusion des innovations en gestion, leur obsolescence, voire leur résurection. De l'élaboration et de l'analyse des biographies de deux auteurs, Charles Eugène Bedaux et Georges Perrin, il peut être mis en évidence que si le rôle des consultants s'est développé dans l'entre deux guerres en France, leurs tentatives pour transposer leurs idées à un niveau macroéconomique doivent être regardées avec suspicion et que la comptabilité peut servir à véhiculer des valeurs et des idéaux différents. Egalement, les critiques des méthodes classiques de calcul des coûts sont loin d'être récentes et il a été tenté depuis longtemps de mettre au point des méthodes reposant sur les équivalences.

  • Directeur(s) de thèse : Bouquin, Henri

AUTEUR

  • Levant, Yves
Droits d'auteur : Ce document est protégé en vertu du Code de la Propriété Intellectuelle.
Accès réservé aux membres de l'Université de Lille sur authentification