Titre original :

Caractérisation moléculaire et fonctionnelle des canaux ioniques impliqués dans la cancérogenèse de la prostate humaine

Mots-clés en français :
  • Hormono-indépendance

  • Prostate
  • Membrane cellulaire
  • Cellules cancéreuses
  • Calcium
  • Canaux à calcium
  • Canaux à potassium
  • Cellules
  • Langue : Français
  • Discipline : Sciences naturelles
  • Identifiant : Inconnu
  • Type de mémoire : Habilitation à diriger des recherches
  • Date de soutenance : 01-01-2006

Résumé en langue originale

-proposant les canaux ioniques comme cible thérapeutique n'est actuellement envisagée dans le cadre des traitements des cancers de la prostate. Ce travail a consisté en l'identification moléculaire des canaux ioniques impliqués dans l'homéostasie calcique intracellulaire: les canaux calciques membranaires assurant l'entrée de calcium et les canaux potassiques modulant cette entrée calcique via le contrôle du potentiel de membrane des cellules cancéreuses de la prostate humaine. Nous montrons que les canaux calciques de la famille des TRP (Transient Receptor Potential) sont impliqués dans l'entrée de calcium et les canaux potassiques calcium-dépendants contrôlent cette entrée en modulant le potentiel de membrane. De plus, cette étude montre la surexpression et l'implication de ces canaux ioniques dans la croissance des cellules cancéreuses prostatiques humaines. Ces données permettraient de proposer ces canaux ioniques comme marqueurs de cancer et/ou comme cibles thér apeutiques potentielles dans le traitement des cancers de la prostate humaine. La croissance normale et pathologique de la prostate est principalement sous contrôle des androgènes. Les traitements actuels des tumeurs de la prostate consistent donc en la diminution des taux sériques d'androgènes afin d'inhiber la progression tumorale. Bien que ces traitements soient efficaces dans un premier temps, un échappement thérapeutique est fréquemment observé. En effet, les cellules tumorales évoluent vers un état androgéno-indépendant et les tumeurs persistent. Ceci laisse supposer que la croissance des cellules prostatiques est contrôlée par d'autres facteurs que les androgènes. Des études récentes montrent que l'homéostasie calcique intracellulaire, régulée entre autres par l'action de facteurs de croissance et d'hormones, ainsi que l'expression et l'activité de canaux ioniques jouent un rôle essentiel dans le contrôle de la prolifération cellulaire aussi bien dans un contexte physiologique que dans certains cancers. Cependant, aucune approche

  • Directeur(s) de thèse : Prevarskaya, Natalia

AUTEUR

  • Mohammadpour Roudbaraki, Morad
Droits d'auteur : Ce document est protégé en vertu du Code de la Propriété Intellectuelle.
Accès réservé aux membres de l'Université de Lille sur authentification