Titre original :

De la dégénérescence neurofibrillaire à la régénération nerveuse

Mots-clés en français :
  • Dégénérescence neurofibrillaire
  • Granulines
  • Proteines TAU

  • Système nerveux
  • Neurones
  • Réponse immunitaire
  • Alzheimer, Maladie d'
  • Régulation cellulaire
  • Système nerveux
  • Neuropeptides
  • Séquence des acides aminés
  • Choc septique
  • Névroglie
  • Sangsues
  • Néréidés
  • Microcèbe
  • Langue : Français
  • Discipline : Sciences naturelles
  • Identifiant : Inconnu
  • Type de mémoire : Habilitation à diriger des recherches
  • Date de soutenance : 01-01-2004

Résumé en langue originale

Après la caractérisation du peptide et d'une partie de son précurseur, nous avons étudié sa localisation ainsi que son expression dans le système nerveux et les tissus périphériques. Les granulines semblent avoir des fonctions différentes de leur précurseur. Une augmentation de l'expression de ce précurseur est souvent une réponse du système nerveux à un traumatisme ou une infection. L'étude de la modulation de l'expression du précurseur et des granulines dans le tissu nerveux en régénération est envisagée. Nous avons ensuite mené une étude protéomique sur l'immunité du système nerveux de la sangsue Hirudo medicinalis. Nous avons montré que son système nerveux peut initier une réponse de défense lors d'un choc septique. Cette réponse s'effectue avec la participation des cellules gliales. Des mécanismes communs sont mis en évidence entre cette réponse immunitaire et la réponse lors de la régénération du tissu nerveux lésé. Chez la sangsue H. medicinalis, une lésion du système nerveux conduit en quelques semaines à une régénération des neurones lésés et un recouvrement des fonctions vitales de l'animal. Nous envisageons, par approche peptidomique et protéomique, d'analyser les évènements précoces de la régénération du système nerveux. Et plus particulièrement, nous focaliserons notre étude sur les mécanismes qui conduisent à l'activation, la migration et l'accumulation des cellules microgliales sur le site lésé. Cette étude nous permettra peut-être d'identifier des facteurs indispensables à la survie, la protection et la réparation des neurones lésés. Mes différentes thématiques de rechèrche ont porté essentiellement sur l'étude du système nerveux, que ce soit chez les Vertébrés ou chez les Invertébrés. Ma thèse portait sur la mise au point d'un modèle cellulaire de dégénérescence neurofibrillaire de type Alzheimer. La maladie d'Alzheimer est une maladie neurodégénérative dont le principal facteur de risque est l'age. Elle se caractérise par la présence simultanée de deux types de lésions dans le cortex cérébral des personnes atteintes, les plaques séniles et la dégénérescence neurofibrillaire. Dans les cas sporadiques, les causes de la dégénérescence restent difficiles à appréhender puisqu'il n'existe pas de véritable modèle animal ou cellulaire de la maladie mais seulement des modèles d'étude partiels in vivo ou in vitro. Après une présentation de la dégénérescence neurofibrillaire et des travaux effectués pendant ma thèse, je présente de manière non exhaustive, comment ce modèle à évolué jusqu'à maintenant, et quels sont les modèles animaux qui se sont développés depuis. L'étude du système nerveux chez les Annélides a débuté chez Nereis (Hediste) diversicolor avec la caractérisation d'un neuropeptide à activité myotrope, la granuline. Elle fait partie d'une famille de peptides caractérisés par la présence d'un motif conservé de douze cystéines. Elles ont un rôle de régulateurs autocrines et paracrines de la prolifération des cellules épithéliales mammaliennes.

  • Directeur(s) de thèse : Salzet, Michel

AUTEUR

  • Sautière, Pierre-Éric
Droits d'auteur : Ce document est protégé en vertu du Code de la Propriété Intellectuelle.
Accès réservé aux membres de l'Université de Lille sur authentification