Titre original :

Activités économiques au Maroc : grande distribution et petit commerce à Casablanca, concurrence ou complémentarité ?

  • Langue : Français
  • Discipline : Lettres et Sciences humaines. Géographie
  • Identifiant : Inconnu
  • Type de mémoire : Habilitation à diriger des recherches
  • Date de soutenance : 01-01-2007

Résumé en langue originale

ité logistique. En effet, le modèle de consommation émergent au Maroc et notamment dans les grandes villes se développe autour de nouvelles valeurs socialement construites et partagées, complémentaires et parfois contradictoires entre elles. Le début de la réussite des grandes surfaces est lié aux modifications du mode de vie de la majorité des Casablancais: la progression de l'utilisation de l'automobile; le développement de salariat féminin; l'expansion de l'électroménager. Même si la situation des consommateurs au Maroc s'est légèrement améliorée ces dernières années grâce aux efforts réalisés par la législation, par l'administration publique et par quelques opérateurs privés, elle est encore caractérisée par toute une série de difficultés qui se manifestent par le manque de transparence, l'existence de certaines pratiques qui portent atteinte à la sécurité et la santé des consommateurs, les problèmes liés aux crédits de consommations et d'autre s difficultés liées à la protection des consommateurs. L'arrivée de la grande distribution a bouleversé la structure commerciale traditionnelle. Le phénomène des grandes surfaces étonne par sa puissance commerciale et aussi par la brutalité de son invasion dans un terrain où domine le commerce traditionnel. Si leur évolution se produit comme ce qui s'est déjà produit en France, elle pourra révolutionner tout le système de distribution du pays, avec d'une part, la concentration des grossistes et d'autre part, et c'est une conséquence, la disparition des petits détaillants. De ce fait, les pouvoirs publics doivent veiller à ce que l'essor du commerce permette l'expansion de toutes formes d'entreprises, en évitant qu'une croissance désordonnée des formes nouvelles de distribution ne provoque l'écrasement du petit commerce et le gaspillage des équipements commerciaux et ne soit préjudiciable à l'emploi. Le commerce intérieur est l'un des secteurs stratégiques de l'économie marocaine par sa contribution dans le produit intérieur brut, la création d'emplois et aussi par sa position en tant que canal entre le producteur et le consommateur. Le commerce de détail au Maroc est resté pendant longtemps traditionnel et statique. Ces dernières années, le secteur commercial a connu un changement important, du fait de l'introduction de nouvelles formes de distribution de masse et l'implantation à un rythme croissant des grandes surfaces. Sous le coup des mutations économiques et sociales, les circuits de distribution d'aujourd'hui ne sont plus ceux d'hier. Les nouvéaux phénomènes de distribution s'enracinent dans des soubassements économiques ou socio-politiques, même si ces derniers apparaissent encore peu convaincants, touffus et difficiles à cerner. La distribution n'acquiert de légitimité que si elle parvient à répercuter sur les consommateurs une partie de son efficac

  • Directeur(s) de thèse : Bondue, Jean-Pierre

AUTEUR

  • Ben Rbia, Khadija
Droits d'auteur : Ce document est protégé en vertu du Code de la Propriété Intellectuelle.
Accès réservé aux membres de l'Université de Lille sur authentification