Titre original :

Conception par agent orientée compétences

Mots-clés en français :
  • Conception orientée objets (informatique)
  • Intelligence artificielle répartie
  • Traitement réparti
  • Interaction homme-ordinateur
  • Agents intelligents (logiciels)
  • Modèles organisationnels
  • Protocoles d'interaction

  • Langue : Français
  • Discipline : Informatique
  • Identifiant : Inconnu
  • Type de mémoire : Habilitation à diriger des recherches
  • Date de soutenance : 01-01-2005

Résumé en langue originale

Le domaine du multi-agent occupe une position au confluent de plusieurs thématiques de l'informatique. Les Systèmes Multi-Agents offrent par exemple un paradigme de programmation pour des applications physiquement distribuées. Dans ce cadre les problèmes qui se posent concernent notamment la définition de la structure organisationnelle du système ainsi que la formalisation des interactions entre les entités qui le composent. En s'appuyant davantage sur des travaux issus de l'Intelligence Artificielle, les Systèmes Multi-Agents apportent également un nouveau regard sur certains domaines comme celui de la simulation à travers les simulations centrées individus. Mon travail au sein de l'équipe SMAC du LIFL s'est essentiellement réparti sur ces deux thématiques : le développement d'applications multi-agents physiquement distribués, avec le projet Magique, et la simulation de comportements rationnels à base d'agents cognitifs situés, avec le projet CoCoA. Dans chacun des cas, l'approche que nous défendons c'est que les capacités des agents sont plus importantes que les agents eux-mêmes. Notre principe de base est donc de construire ces agents en leur affectant des compétences à partir d'une base commune. Dans le cadre de Magique, il s'agit de partir d'un noyau minimal élémentaire et de l'enrichir dynamiquement. Dans CoCoA, le modèle comportemental fourni est alimenté par l'attribution des interactions que l'agent peut effectuer. Dans le premier cas, les agents évoluent au sein d'une organisation multi-agent à la base hiérarchique permettant de construire des applications distribuées. Dans le second, les agents sont situés dans un environnement et permettent la conception de simulations centrées individus où des comportements complexes peuvent être mis en oeuvre. Cette approche orientée interactions facilite l'expression et la résolution des problèmes et offre également une grande réutilisabilité, notamment en comparaison des approches orientées agents. Avec Magique nous proposons un modèle hiérarchique d'organisation pour les systèmes multi-agents et un modèle d'agent minimal dont les compétences peuvent évoluer. En s'appuyant sur l'architecture de Magique, dont le principal avantage est de fournir un mécanisme de délégation de services par défaut, et sur l'évolution dynamique des agents, nous obtenons des systèmes multi-agents souples et dynamiques tant du point de vue structurel que du point de vue individuel. Ces avantages renforcent à la fois la facilité de conception des applications en soulageant le concepteur d'un certain nombre de préoccupations, et la fiabilité du système en permettant une réorganisation dynamique de celui-ci. Ces travaux nous ont amenés à proposer la démarche méthodologique RIO (pour Rôles-Interactions-Organisations). L'objectif de CoCoA est de proposer un cadre permettant de réaliser des simulations centrées individus nécessitant la mise en oeuvre de comportements rationnels. La principale contribution de ce travail consiste en une approche orientée interaction de la modélisation de simulations. Les interactions sont des éléments de connaissance qui définissent les règles qui régissent le monde simulé. Elles spécifient dans quel contexte une action peut être réalisée et ses conséquences. Les agents impliqués dans la simulation sont caractérisés par les interactions qu'ils peuvent subir, et pour les agents animés par les interactions qu'ils peuvent effectuer. La dynamique des simulations est basée sur cette dualité entre les agents qui peuvent effectuer une action et d'autres qui peuvent la subir.

  • Directeur(s) de thèse : Mathieu, Philippe

AUTEUR

  • Routier, Jean-Christophe
Droits d'auteur : Ce document est protégé en vertu du Code de la Propriété Intellectuelle.
Accès libre