Titre original :

Aborder les directives anticipées avec les personnes âgées : enquête sur les principaux freins des médecins généralistes et des gériatres

Mots-clés en français :
  • Directives anticipées
  • freins
  • médecine générale
  • gériatrie
  • personnes âgées

  • Testaments de vie
  • Fin de vie
  • Relations médecin-patient
  • Directives anticipées
  • Sujet âgé de 80 ans ou plus
  • Relations médecin-patient
  • Langue : Français
  • Discipline : Médecine générale
  • Identifiant : 2020LILUM555
  • Type de thèse : Doctorat de médecine
  • Date de soutenance : 17-12-2020

Résumé en langue originale

Contexte : Le respect de la dignité de la fin de vie est un sujet important dans notre société actuelle. Les directives anticipées (DA) en sont un des outils mais restent encore trop peu connues du grand public et peu abordées par les médecins. L’objectif principal est de déterminer les principaux freins des médecins généralistes (MG) et des gériatres à aborder le sujet des DA avec les personnes âgées. Méthodologie : Étude épidémiologique, transversale, observationnelle et descriptive auprès des MG et gériatres du Nord-Pas-de-Calais. Un questionnaire était envoyé par mail via la société septentrionale de gérontologie clinique et les hôpitaux de la région pour les gériatres. Les MG ont été joints par téléphone de manière aléatoire via le site des pages jaunes avant envoi du questionnaire. Résultats : 189 réponses complètes ont été reçues, 112 MG et 77 gériatres. 80,42% estiment que les DA sont un sujet important, 87,30% que cela permet une amélioration de la prise en charge de la fin de vie. 43,92% abordent le sujet fréquemment avec leurs patients alors que 70,37% estiment être fréquemment confrontés à la fin de vie. Le frein le plus fréquent est le manque de temps, suivi du fait que la demande n’émane pas du patient, du manque de connaissance des patients sur leurs droits et du manque de formation des médecins. Les médecins sont plutôt à l’aise avec ce sujet. Le médecin traitant semble la personne la mieux placée pour aborder le sujet pour 80,42%. Conclusion : Les principaux leviers à mettre en place pour favoriser la discussion autour des DA dans notre étude, sont la sensibilisation de la population et la formation des professionnels de santé.

Résumé traduit

...

  • Directeur(s) de thèse : Petit, Anne-Émilie

AUTEUR

  • Quaegebeur, Sophie
Droits d'auteur : Ce document est protégé en vertu du Code de la Propriété Intellectuelle.
Accès libre