Titre original :

Les risques sanitaires des cosmétiques chez la femme enceinte, allaitante et le jeune enfant : influence sur la pratique officinale

Mots-clés en français :
  • Cosmétiques
  • peau
  • évaluation économique
  • risques sanitaires
  • toxicité
  • produits de substitution
  • cosmétovigilance
  • santé publique
  • substances controversées
  • prévention
  • femmes enceintes
  • allaitement
  • jeunes enfants
  • nourrissons
  • pharmacien d'officine.

  • Langue : Français
  • Discipline : Pharmacie
  • Identifiant : 2021LILUE005
  • Type de thèse : Doctorat de pharmacie
  • Date de soutenance : 29-01-2021

Résumé en langue originale

De nos jours, les cosmétiques sont de plus en plus utilisés, ce qui multiplie les substances auxquelles nous sommes exposés au quotidien. Le risque engendré par cette exposition est plus élevé pour les populations fragiles comme les femmes enceintes, allaitantes et les jeunes enfants. Cela pose problème si ces topiques contiennent des substances dangereuses comme des perturbateurs endocriniens, des ingrédients cancérogènes, mutagènes ou reprotoxiques... Les cosmétiques peuvent aussi être à l'origine de toxicités aiguës telles que des allergies, des irritations, ou des brulures. Tous ces effets indésirables sont déclarés à l'ANSM via la cosmétovigilance. Le pharmacien d'officine est confronté chaque jour à cette problématique, c'est pourquoi il a un véritable rôle à jouer, en adaptant son conseil à chaque patient, et en proposant des alternatives aux cosmétiques formulés avec des ingrédients controversés comme l'aluminium, le phénoxyéthanol, les parabènes, les phtalates... Il doit aussi argumenter face aux multitudes d'informations retrouvées dans les médias, sur internet et via les applications mobiles de notation des cosmétiques. Les alternatives aux cosmétiques conventionnels (produits naturels et/ou biologiques) ne sont pas sans danger. Le principe de précaution est de mise.

Résumé traduit

...

  • Directeur(s) de thèse : Cuny, Damien

AUTEUR

  • Belkacem, Kahina
Droits d'auteur : Ce document est protégé en vertu du Code de la Propriété Intellectuelle.
Accès réservé aux membres de l'Université de Lille sur authentification jusqu'au 30/07/2021