Titre original :

La place de la toxine botulique dans l’hyperactivité vésicale au sein du service d’Urologie du CHU de Lille, étude rétrospective sur le sujet âgé

Mots-clés en français :
  • Toxine botulique
  • Clostridium botulinum
  • hyperactivité vésicale
  • urologie
  • chirurgie
  • étude rétrospective
  • sujet âgé

  • Toxines botuliques
  • Patients‎ Satisfaction
  • Vessie neurogène
  • Hyperactivité vésicale
  • Vessie hyperactive
  • Sujet âgé
  • Symptômes de l'appareil urinaire inférieur
  • Langue : Français
  • Discipline : Pharmacie
  • Identifiant : 2020LILUE149
  • Type de thèse : Doctorat de pharmacie
  • Date de soutenance : 12-11-2020

Résumé en langue originale

Depuis plus de 70 ans, la toxine botulique connaît un attrait important au sein de la communauté scientifique de par ses vertus thérapeutiques mais aussi en tant qu’arme biologique. La toxine botulique a su se faire une place comme thérapeutique en médecine, aujourd’hui elle permet de nombreuses utilisations dans des indications diverses appartenant au domaine de la neurologie, de la dermatologie, de l’ophtalmologie, de l’urologie ou encore de la médecine esthétique. Chez les patients atteints d’hyperactivité vésicale neurogène ou idiopathique, la toxine botulique constitue une thérapeutique alternative aux anticholinergiques. L’étude rétrospective réalisée sur le sujet âgé comprend 33 patients soignés au sein du CHRU de Lille. À l’issue de l’intervention, la grande majorité d’entre eux (79%) ont constaté une nette amélioration de leurs symptômes urinaires améliorant ainsi leur qualité de vie

Résumé traduit

For over 70 years, botulinum toxin interests the scientific community due to its therapeutic virtues but also as a biological weapon. Botulinum toxin imposed itself as a therapeutic in medicine, today its use in diverse indications in the field of neurology, dermatology, ophthalmology, urology or plastic surgery. Patients with overactive bladder, botulinum bladder is an alternative therapy to anticholinergics. The retrospective study includes 33 patients over 65 years old treated at the Lille University Hospital. At the end of the surgery, the vast majority of them (79%) observed a distinct improvement in their urinary symptoms

  • Directeur(s) de thèse : Dine, Thierry

AUTEUR

  • Picavet-Derville, Célestine
Droits d'auteur : Ce document est protégé en vertu du Code de la Propriété Intellectuelle.
Accès libre