Titre original :

Les zoos : des espaces singuliers au cœur d'un système complexe de conservation et d'échanges d'animaux en constant renouvellement : Les exemples d’Amiens, de Fort-Mardyck, de Lille, de Maubeuge dans les Hauts de France, de la Ménagerie du Jardin des Plantes en Ile de France et de Pairi Daiza en Belgique.

Titre traduit :

Zoos : unique spaces at the center of a complex system of conservation and exchange of animals in constant renewal : The examples of Amiens, Fort-Mardyck, Lille, Maubeuge in the Hauts de France, the Ménagerie du Jardin des Plantes in Ile de France and Pairi Daiza in Belgium

Mots-clés en français :
  • Zoo de Lille
  • Zoo d’Amiens
  • Zoo de Fort Mardyck
  • Parc zoologique (Maubeuge, Nord)

  • Jardin des plantes (Paris). Ménagerie
  • Pairi Daiza (Brugelette, Belgique)
  • Parcs zoologiques -- France
  • Réserves zoologiques
  • Zoologie -- Recherche -- Coopération internationale
  • Animaux -- Conservation
  • Animaux -- Protection
  • Animaux -- Populations -- Gestion
  • Animaux -- Droits
Mots-clés en anglais :
  • Zoo
  • Renewal
  • Espace
  • System
  • Network
  • Conservation

  • Langue : Français
  • Discipline : Géographie
  • Identifiant : 2022ULILA002
  • Type de thèse : Doctorat
  • Date de soutenance : 25-03-2022

Résumé en langue originale

Les zoos, tels que nous avons finalement décidé de les appeler, sont devenus à l’issue de notre travail de recherche des objets géographiques. Derrière cet espace d’une apparente simplicité, se cache une réalité complexe. Les zoos ont été qualifiés d’espace singulier en perpétuel renouvellement. Il est possible de les rencontrer partout dans le monde. Néanmoins, ils sont inégalement répartis à la surface de la terre. Ainsi, les zoos s’installent de préférence au niveau des zones de fortes concentrations de population. Les gestionnaires positionnent les zoos comme des espaces capables de jouer un rôle dans la conservation des espèces animales avec une capacité de sensibilisation des visiteurs aux menaces qui pèsent sur les écosystèmes. Les zoos évoluent au sein d’une communauté qui se fédère autour d’objectifs communs : conservation, éducation et recherche. Parallèlement, le zoo invite à se questionner sur le statut de l’animal et sur la place qu’il lui est accordé dans la société. Notre recherche a également été l’occasion d’essayer de mesurer l’engagement des zoos dans la conservation ex situ et in situ et de mettre en avant leurs participations aux programmes de soutien aux espèces en péril dans la nature d’une part et de déterminer la place accordée aux échanges d’animaux entre les zoos d’autre part. Un système s’est créé en partie autour de l’échange d’animaux captifs issus essentiellement des zoos.Cette recherche a permis d’explorer ce qui se joue dans les zoos, de comprendre leur fonctionnement, de mettre en exergue l’existence d’une communauté orchestrée par les associations zoologiques que nous avons pu identifier, de mesurer la contribution des zoos à la conservation des espèces animales et de l’intégration des zoos à des réseaux De plus, le réseau permet au zoo de s’extraire de sa dimension locale en établissant des liens avec les autres membres de la communauté à travers les échanges d’animaux et des modalités techniques qui les accompagnent. En s’intéressant plus spécifiquement aux zoos d’Amiens, de Fort-Mardyck, de Lille, de Maubeuge dans les Hauts de France, de la Ménagerie du Jardin des Plantes en Ile de France et de Pairi Daiza en Belgique, nous sommes allés à la rencontre notamment des soigneurs animaliers, des vétérinaires, des gestionnaires de collection, des jardiniers et des visiteurs. Les acteurs rencontrés nous ont permis de mettre en avant la singularité des zoos et de leur capacité à se renouveler pour répondre aux attentes des visiteurs et de la communauté de conservation.

Résumé traduit

Zoos, as we finaly decided to name them, have become geography objects as a result of our research. Behind this seemingly simple space hides a complex reality. Zoo have been described as a unique space in perpetual renewal. It is possible to find them all over the world. However, they are unevenly distributed over the earth surface. Thus, zoos are preferably located in areas of high population concentrations. Managers position zoos as spaces capable of playing a role in the conservation of animal species with the capacity to educate visitors to the threats to ecosystems. Zoos operate within a community that unites around common goals : conservation, education and research. At the same time, the zoo invites us to question the status of the animal and the place it is accorded in society. Our research was also an opportunity to try to measure the commitment of zoos in ex situ and in situ conservation and to highlight their participation in support programs for endangered species in nature on the one hand and to determine the place granted to animal exchanges between zoos on the other hand. A system has been created in part around the exchange of captive animals mainly from zoos. This research has made it possible to explore what is at play in zoos, to understand their functioning, to highlight the existence of a community orchestrated by the zoological associations that we have been able to identify, to measure the contribution of zoos to the conservation of animal species and the integration of zoos into networks. Moreover, the network allows the zoo to extricate itself from its local dimension by establishing links with other members of the community through the exchange of animals and the technical procedures that accompany them. By focusing more specifically on the zoos of Amiens, Fort-Mardyck, Lille, Maubeuge in the Hauts de France, the Ménagerie du Jardin des Plantes in Ile de France and Pairi Daiza in Belgium, we met animal keepers, veterinarians, collection managers, gardeners and visitors. The actors that we met enabled us to highlight the singularity of zoos and their capacity to renew themselves to meet the expectations of visitors and the conservation community.

  • Directeur(s) de thèse : Glon, Éric
  • Président de jury : Debarbieux, Bernard
  • Membre(s) de jury : Besse, Jean-Marc - Neveu, Catherine
  • Rapporteur(s) : Heritier, Stéphane - Mathevet, Raphaël
  • Laboratoire : Territoires, Villes, Environnement & Société
  • École doctorale : École doctorale Sciences économiques, sociales, de l'aménagement et du management (Villeneuve d'Ascq)

AUTEUR

  • Bekaert, Déborah
Droits d'auteur : Ce document est protégé en vertu du Code de la Propriété Intellectuelle.
Accès libre