Titre original :

Developmental and contextual modifications of motor representations involved in manipulable object perception

Titre traduit :

Modifications développementales et contextuelles des représentations motrices impliquées de la perception des objets manipulables

Mots-clés en français :
  • Cognition incarnée
  • Perception visuelle des objets
  • Résonance motrice
  • Affordances
  • Électroencéphalographie
  • Développement

  • Perception des objets
  • Théorie de l'action
Mots-clés en anglais :
  • Embodied cognition
  • Object visual perception
  • Motor resonance
  • Affordances
  • Electroencephalography
  • Development

  • Langue : Anglais
  • Discipline : Psychologie
  • Identifiant : 2021LILUH015
  • Type de thèse : Doctorat
  • Date de soutenance : 26-05-2021

Résumé en langue originale

La perception et l’action sont deux processus dynamiques et interconnectés. Ils partagent de nombreux corrélats cérébraux et font partie intégrante des représentations cognitives. Dans ce projet de thèse, nous nous sommes concentrés sur les conceptions représentationnelles des liens perception-action pour les objets manipulables. Les conceptions les plus récentes s’accordent pour dire que la perception d’objets manipulables induit une réactivation de leurs informations motrices, ce qui est habituellement appelé « affordances ». Bien qu’un nombre important de preuves expérimentales suggèrent que l’évocation d’affordances lors de la perception d’objets soit automatique, plusieurs arguments expérimentaux montrent une variabilité inter-individuelle et intra-individuelle notable. L’expérience motrice individuelle et le contexte, tout particulièrement, module l’activation des affordances d’objet. Enfin, l’évocation d’affordances peut parfois être préjudiciable. Quand un unique objet évoque plusieurs affordances distinctes (objet « conflictuel »), ces affordances entrent en compétition. Cette compétition induit un coût de traitement, ralentissant les jugements perceptifs et supprimant la résonance motrice neurale (désynchronisation du rythme Mu). L’objectif de la thèse est d’évaluer comment le coût de la compétition peut être affecté par des facteurs individuels et contextuels. Dans une première série d’expériences, nous avons cherché à préciser les propriétés motrices d’objets évaluées avec les paradigmes classiquement utilisés pour mettre en lumière les effets d’affordance. Les résultats suggèrent qu’il est possible d’évaluer l’activation d’affordances fonctionnelles d’objets manipulables à l’aide d’un paradigme d’amorçage par l’action, en s’affranchissant de l’influence de la compatibilité spatiale dans l’évaluation des effets d’affordance. Dans une seconde étude, nous avons réalisé une vaste expérimentation sur le développement du coût de la compétition entre affordances auprès de participants âgés de 8 ans à l’âge adulte. Les résultats démontrent que le développement du coût de la compétition entre affordances et celui de l’évocation d’affordances lors de la catégorisation d’objets suivent des trajectoires non linéaires semblables. Dans une troisième étude, nous avons évalué l’influence du contexte visuel sur le coût de la compétition entre affordances à l’aide de l’électroencéphalographie. Les objets conflictuels étaient amorcés par des verbes écrits. Nous avons observé une réduction de la désynchronisation du rythme Mu quand les objets atteignables étaient précédés par un contexte verbal évoquant une action congruente avec l’utilisation fonctionnelle de l’objet. Cela suggère que le contexte verbal a biaisé le traitement de l’objet vers une affordance spécifique, réduisant le coût de la compétition. Dans l’ensemble, les données rapportées ici sont en accord avec les propositions récentes concernant le rôle du contexte et des caractéristiques individuelles dans l’activation des affordances d’objets. Ces résultats aideront à affiner et étendre les modèles neurobiologiques de la sélection d’action.

Résumé traduit

Perception and action are dynamically interconnected. They share several brain correlates and are constitutive parts of cognitive representations. In the present thesis, we emphasized on representational views that focus on perception-action interplay during manipulable object perception. Recent views agree on the idea that perceiving manipulable objects induces a revocation of their motor information, what is usually referred as “affordances”. Even though important experimental evidence suggests automatic evocation of affordances when perceiving manipulable objects, empirical arguments indicate noticeable inter-individual and intra-individual variabilities. Individual action abilities and context, in particular, modulate the activation of object affordances. Finally, affordance evocation may be sometimes detrimental for manipulable object perception. When distinct affordances are co-activated from a single visual object (“conflictual” objects), they compete between each other. This competition has a cost on manipulable object processing, slowing down perceptual judgements and suppressing neural motor resonance (Mu rhythm desynchronization). The objective of the thesis was to investigate how the cost of the competition between affordances may be affected by individual and contextual factors. In a first series of experiments, we aimed at specifying the object properties that are evaluated with classical paradigms assessing object-based affordances. Findings suggest that the activation of object functional affordances during visual processing of manufactured manipulable objects may be evaluated through action priming effects, bypassing the issue of the spatial compatibility confound in the evaluation of affordance effects. In a second study, a large investigation of the development of the affordance competition cost was conducted on participants from 8-year-olds to young adults. Findings demonstrate that the development of affordance competition cost follows a non-linear trajectory and parallels age-related changes in affordance evocation. In a third study, the influence of visual context on the competition cost between affordances during object perception was evaluated using electrophysiological measures. Conflictual objects were primed by written verbs. We found a release of Mu rhythm desynchronization when reachable objects were preceded by a contextual verb denoted an action congruent with the object use. This suggests that the verbal context may bias object processing toward one specific affordance, hence reducing the cost of affordance competition on manipulable object processing. Together, the findings reported are consistent with recent accounts concerning the role of the context and individual characteristics in the activation of object affordances and will help refining and extending recent neurobiological models of action selection.

  • Directeur(s) de thèse : Wamain, Yannick - Kalenine, Solène
  • Président de jury : Nazir, Tatjana
  • Membre(s) de jury : Palluel-Germain, Richard
  • Rapporteur(s) : Assaiante, Christine - Brunel, Lionel
  • Laboratoire : SCALab Sciences cognitives et sciences affectives (Villeneuve d'Ascq, Nord)
  • École doctorale : École doctorale Sciences de l'homme et de la société (Villeneuve d'Ascq, Nord)

AUTEUR

  • Godard, Marc
Droits d'auteur : Ce document est protégé en vertu du Code de la Propriété Intellectuelle.
Accès libre