Titre original :

The nature of representations in agreement processing and the neurocognitive processing that underlies it

Titre traduit :

La nature des représentations et des processus neurocognitifs impliqués dans le traitement de l’accord grammatical

Mots-clés en français :
  • Accord sujet/verbe
  • Représentations
  • Prediction
  • EEG
  • MEG
  • Morphosyntaxe

  • Accord (linguistique)
  • Électroencéphalographie
  • Magnétoencéphalographie
  • Morphosyntaxe
Mots-clés en anglais :
  • Subject-verb agreement
  • Representations
  • Prediction
  • EEG
  • MEG
  • Morphosyntax

  • Langue : Anglais
  • Discipline : Psychologie
  • Identifiant : 2021LILUH003
  • Type de thèse : Doctorat
  • Date de soutenance : 28-01-2021

Résumé en langue originale

Cette thèse a pour objectif d'apporter une meilleure compréhension du traitement de l’accord sujet-verbe en langage parlé. L'accord entre un sujet et un verbe contient des informations sur les rôles thématiques qui permettent à l'auditeur de savoir qui est la personne qui fait l'action et le nombre de personnes impliquées dans cette action. Par conséquent, pour comprendre le sens d'une phrase, il est essentiel de reconnaître les mots qui partagent des relations sujet-verbe. À ce jour, en enregistrant l'activité cérébrale avec la technique de l’électroencéphalographie (EEG), il a été montré que les traits abstraits (nombre, personne et genre) sont utilisés lors du traitement de l'accord en lecture par l’introduction de violations morphosyntaxiques et les traits abstraits impliqués. Malgré cela, nous savons peu de choses sur la nature des représentations et des processus impliqués dans le traitement de l’accord. En utilisant des mesures cérébrales, cette thèse étudie la nature des représentations opérant dans le traitement de l'accord sujet-verbe en examinant deux niveaux de représentations possibles (abstrait et associatif) et leur flexibilité d'accès ainsi que le rôle de la prédiction dans l’accord sujet-verbe. Dans ce but, nous examinerons l’accord sujet-verbe en langage parlé dans la langue française.Pour atteindre ces trois objectifs, nous avons mené trois études dans lesquelles nous avons manipulé à la fois la nature des violations d'accord en terme de traits abstraits (violation simple du trait de la personne, violation simple du trait du nombre, et double violation avec les traits de la personne et du nombre) et des représentations associatives en opposant des pronoms qui avaient soit une fréquence de cooccurrence élevée avec une flexion verbale en langue française (fréquence associative élevée) soit une fréquence de cooccurrence faible (fréquence associative faible). Nos résultats après l’écoute du verbe ont confirmé l'accès à des traits abstraits en langue parlée. De plus, il a été montré un accès aux représentations associatives dès l’écoute d’un pronom, ce qui amenait le système cognitif à prédire activement la flexion verbale fortement associée avec le pronom, tel que le traitement du verbe à bas niveau était affecté dès le traitement du phonème initial. Pour le second objectif, nous avons en plus manipulé les demandes de tâche dans deux expériences EEG avec les tâches de décision lexicale et de catégorisation grammaticale. Nos résultats après l’écoute du verbe ont montré qu'il y a une certaine flexibilité dans l'accès aux représentations abstraites, de sorte que leur accès était renforcé en tâche de décision lexicale. Au contraire, la sensibilité aux représentations associatives entre le sujet pronominal et la flexion verbale était observée indépendamment de la tâche expérimentale employée. En ce qui concerne le troisième objectif, nous avons mené une étude en magnétoencéphalographie (MEG) avec les mêmes stimuli que dans nos précédentes expériences. Conformément à nos résultats en EEG, les données MEG suite à l’écoute du verbe ont montré une influence de la fréquence associative lors du traitement initial du verbe à un niveau phonologique au sein du cortex auditif primaire. Cela suggère que des représentations de haut niveau, telles que des représentations associatives, sont utilisées pour préactiver des flexions verbales, immédiatement après la reconnaissance du pronom, affectant le traitement de bas niveau de nouvelles informations. Cette prédiction en accord sujet-verbe était également associée à l'activation du cortex frontal inférieur et de l'aire motrice. Dans l'ensemble, cette thèse apporte une contribution importante à la compréhension de l'accord sujet-verbe en montrant un accès flexible à différents niveaux de représentations et le rôle de la prédiction à partir de régularités statistiques.

Résumé traduit

This thesis is an attempt to contribute more information about subject-verb agreement in spoken language processing. The subject-verb agreement contains thematic role information that informs the listener who does the action and how many people are involved. To understand the meaning of a sentence, it is therefore essential to recognize words sharing subject-verb relationships. By recording the brain activity with the electroencephalography (EEG) method, it has been found that abstract morphosyntactic features (number, person, and gender) were accessed and separately used during agreement processing in reading when morphosyntactic violations were introduced and abstract morphosyntactic features were manipulated. Despite this, we know little about the nature of representations and processes involved in agreement processing. By using brain measures, this thesis investigates the nature of the representations operating in subject-verb agreement processing by examining two levels of representations (abstract and associative), the flexibility in accessing these two levels of representations and the role of prediction in the computation of subject-verb dependencies. To this end, we will examine the subject-verb agreement in spoken language processing with the French language.To achieve these three aims, we conducted three studies in which we manipulated both the nature of agreement violations in terms of abstract features (single violation of person feature, single violation of number feature, and double violation of person and number features) and associative representations by contrasting pronouns which had either a high co-occurrence frequency with one verbal inflection in French language use (high associative frequency) or a low co-occurrence frequency (low associative frequency). Our ERP results elicited by spoken verbs when they were preceded by pronouns confirmed the access to abstract features representations in spoken language as soon as the verbal inflection is recognized. Moreover, it was found that associative representations were also used in the processing of subject-verb agreement. By using the associative representations after hearing the pronoun, the cognitive system actively makes a prediction about the upcoming verbal inflection, leading up to affect the verbal processing at low levels from its initial phoneme.For the second aim, we also manipulated the task demands in two EEG experiments by using the lexical decision task (LDT) or the noun categorization task. Our ERP results time-locked to verbs preceded by pronouns showed that there is flexibility in accessing the abstract representations such that their access was enhanced by the lexical decision task. On the contrary, the sensitivity to associative representations between pronominal subject and verbal inflection was observed, regardless the task demands, in lexical decision and noun categorization tasks.Regarding the third aim, we conducted a magnetoencephalographical (MEG) study with the same stimuli as in our previous EEG experiments. In line with our previous findings, MEG data time-locked to the verb onset showed an influence of associative frequency in the early stage of verbal processing at phonological level in the primary auditory cortex. This suggests that higher-level representations such as associative representations were used to preactivate information related to the upcoming verbal inflection immediately after the recognition of pronouns, causing low-level processing of new information to be affected. This prediction in subject-verb agreement was also associated with the activation of inferior frontal cortex and motor area. Overall, this thesis makes a strong contribution in the understanding of subject-verb agreement by showing a flexible access to different representational levels and the role of prediction from statistical information in language use.

  • Directeur(s) de thèse : Brunelliere, Angele
  • Président de jury : Meunier, Fanny
  • Membre(s) de jury : Marantz, Alec
  • Rapporteur(s) : Meunier, Fanny - Alario, François-Xavier
  • Laboratoire : SCALab Sciences cognitives et sciences affectives (Villeneuve d'Ascq, Nord)
  • École doctorale : École doctorale Sciences de l'homme et de la société (Villeneuve d'Ascq, Nord)

AUTEUR

  • Aristia, Jane
Droits d'auteur : Ce document est protégé en vertu du Code de la Propriété Intellectuelle.
Accès libre