Titre original :

Learning to collaborate : the influence of physical digital workspaces on the development of collaborative competencies

Titre traduit :

Apprendre à Collaborer : l’influence des espaces physiques-numériques de travail sur le développement des compétences collaboratives

Mots-clés en français :
  • Collaboration
  • Compétence
  • Cscl
  • Cscw
  • Apprentissage instrumenté
  • Espace de travail

  • Apprentissage coopératif
  • Technologie éducative
Mots-clés en anglais :
  • Collaboration
  • Competency
  • Cscl
  • Cscw
  • Mediated learning
  • Workspaces

  • Langue : Anglais
  • Discipline : Sciences de l'éducation
  • Identifiant : 2020LIL3H039
  • Type de thèse : Doctorat
  • Date de soutenance : 23-11-2020

Résumé en langue originale

Cette recherche vise à investiguer les méthodes de travail et d’apprentissage collaborative dans la sphère éducative. Quelles sont les compétences associées à la collaboration ? Comment sont-elles acquises ? Comment les technologies qui ont à la fois une nature physique et numérique influencent-t-elles ces processus ? La capacité d’un individu à travailler collaborativement est au cœur des intérêts institutionnels aujourd’hui, marqué notamment par un discours sur les pratiques collaboratives facilités par des technologies adaptés. A cette fin, nous étudions comment trois formes differentes d’espaces physiques-numérique de travail influencent la collaboration lorsque les élèves travaillent en groupe. Cela inclut les tables et tableaux tactiles multi-utilisateur, ainsi que les tablettes en differentes combinaisons. Nous proposons un modèle de la collaboration et d’évaluation des compétences collaboratives. Nous proposons d’un état de l’art sur la collaboration instrumentée, la collaboration en tant que compétences et les espaces physiques-numériques de travail. Nous présentons ensuite notre protocole de recherche mobilisant 45 élèves ingénieur travaillant sur des cas d’études dans le contexte d’un cours universitaire. Nous proposons un modèle de collaboration que nous mobilisons ainsi qu’un référentiel de compétence pour évaluer l’engagement et les impacts de certains comportements selon 5 compétences clés. Nos résultats montrent que la forme de l’espace physique-numériques où travail le groupe a une influence sur les modes d’interactions mobilisés par les élèves pendant leur travail ainsi que sur l’activation de certaines compétences. Notamment, les espace de travail qui intègre un espace individuel et collectif semble avoir une influence positive sur les modes d’interaction et d’activation des compétences lié à la participation et à l’engagement, la communication et le partage de temps de parole.

Résumé traduit

This research aims to investigate collaborative methods of working and learning in an educational context. What are the competencies associated with collaboration and how are they acquired? How do technologies that have both physical and digital affordances influence this process? The capacity of an individual to work collaboratively with others is at the heart of current institutional concerns, marked particularly by discourse about how collaborative practices can be facilitated by adapted technologies. To this end, we study how three different forms of physical-digital workspaces influence collaboration in student work groups, including multi-user tactile tables, boards and individual tablets used in various combinations with the aim of proposing a model for collaboration and collaborative competency assessment. In this dissertation we propose a state of the art on collaboration, collaboration as a competency and physical-digital workspaces. Then, we present our research protocol from a study with 45 university students working on case studies in the context of a course. We propose two models. The first is a model of interactions mobilized during collaborative work. The second is a framework for assessing engagement and the impact of behaviors during collaboration based on five key competencies. Our results show that the form of the physical-digital workspace has an influence on modes of interaction employed by students during their work as well as on the appearance or lack thereof of certain competencies. Most notably, those workspaces which integrate both individual and collective space seem to have the most positive impact on collaborative processes and competency activation related to participation and engagement, communication, and sharing talk time.

  • Directeur(s) de thèse : Fluckiger, Cédric - Gidel, Thierry
  • Président de jury : Pacurar, Ecaterina
  • Membre(s) de jury : Fluckiger, Cédric - Gidel, Thierry - Pacurar, Ecaterina - Baron, Georges-Louis - Laferrière, Thérèse - Dillenbourg, Pierre
  • Rapporteur(s) : Baron, Georges-Louis - Laferrière, Thérèse
  • Laboratoire : Centre interuniversitaire de recherche en éducation (Villeneuve d'Ascq, Nord)
  • École doctorale : École doctorale Sciences de l'homme et de la société (Villeneuve d'Ascq, Nord)

AUTEUR

  • Tucker, Andrea
Droits d'auteur : Ce document est protégé en vertu du Code de la Propriété Intellectuelle.
Accès libre