Titre original :

Analyse de l'activité d'accompagnement dans le contexte de l'inclusion scolaire française. Perspectives pour l'organisation d'un collectif inclusif et la formation des enseignants.

Titre traduit :

Analysis of the support activity in the context of French inclusive education. Prospects for the organization of an inclusive collective and the training of teachers.

Mots-clés en français :
  • Activité d’accompagnement
  • Analyse de l'activité
  • Dimensions cachées de l'activité
  • Formation des enseignants
  • Inclusion scolaire
  • Négociation
  • Normativité
  • Subversion
  • Travail collectif

  • Intégration scolaire
  • Enseignants
Mots-clés en anglais :
  • Support activity
  • Activity analysis
  • Hidden dimensions of the activity
  • Teacher training
  • School inclusion
  • Negotiation
  • Normativity
  • Subversion
  • Collective work

  • Langue : Français
  • Discipline : Sciences de l'éducation
  • Identifiant : 2020LIL3H021
  • Type de thèse : Doctorat
  • Date de soutenance : 26-11-2020

Résumé en langue originale

L’objectif de notre recherche doctorale est de questionner la construction d’un travail collectif entre acteurs scolaires et non scolaires en vue de mieux comprendre la forme d’organisation que peut prendre un collectif dans un contexte, celui de l’inclusion scolaire française. Un travail collectif est prescrit par l’institution scolaire, mais l’activité n’est jamais simple exécution. L’intérêt est ainsi d’interroger la forme d’organisation du collectif à partir de l’analyse de l’activité de travail d’accompagnement d’enseignants et d’accompagnants, appelée activité d’accompagnement. Un espace de construction épistémologique qui combine l’analyse pluridisciplinaire des situations de travail, la clinique de l’activité et l’ergonomie est construit pour cela, et il prend appui sur le concept de normativité. Cinq situations d’inclusion d’enfants et d’adolescents en situation de handicap qui se réalisent aux différents degrés de l’enseignement français sont analysées, et nous considérons chacune de ces cinq situations d’inclusion comme une étude de cas. Nous investiguons au cours de notre enquête de terrain, par la construction d’un cadre méthodologique original, leur manière de construire collectivement une inclusion dans un contexte toujours singulier, celui de la classe et de l’établissement scolaire. L’enjeu est d’identifier un possible organisateur de leur activité d’accompagnement qui leur permet de faire du collectif une ressource pour construire une inclusion efficace de leur point de vue. Les résultats de notre recherche contribuent à mieux appréhender l’activité d’accompagnement des enseignants et des accompagnants, et en particulier les dimensions cachées de leur activité. Cette connaissance produite est ensuite utilisée pour (re)penser l’organisation d’un collectif inclusif et la formation des enseignants en matière d’inclusion.

Résumé traduit

The objective of our doctoral research is to question the construction of collective work between school and non-school actors in order to better understand the form of organization that a collective can take in a context, that of French school inclusion. Collective work is prescribed by the educational institution, but the activity is never simple execution. The interest is thus to question the form of organization of the collective from the analysis of the accompanying work activity of teachers and support staff, called support work. An epistemological construction space which combines the multidisciplinary analysis of work situations, the clinic of activity and ergonomics is built for this, and it is based on the concept of normativity. Five situations of inclusion of children and adolescents with disabilities that occur at different levels of French education are analyzed, and we consider each of these five situations of inclusion as a case study. We are investigating during our field investigation, by building an original methodological framework, their way of collectively building an inclusion in a context that is always unique, that of the class and the school establishment. The challenge is to identify a possible organizer of their support activity which allows them to make the collective a resource to build effective inclusion from their point of view. The results of our research help to better understand the support activity of teachers and support staff, and in particular the hidden dimensions of their activity. This knowledge is then used to (re) think about organizing an inclusive collective and training teachers in inclusion.

  • Directeur(s) de thèse : Champy-Remoussenard, Patricia - Starck, Sylvain
  • Président de jury : Pagoni-Andréani, Maria
  • Membre(s) de jury : Champy-Remoussenard, Patricia - Starck, Sylvain - Pagoni-Andréani, Maria - Marcel, Jean-François - Flavier, Éric - Saujat, Frédéric
  • Rapporteur(s) : Marcel, Jean-François - Flavier, Éric
  • Laboratoire : Centre interuniversitaire de recherche en éducation (Villeneuve d'Ascq, Nord)
  • École doctorale : École doctorale Sciences de l'homme et de la société (Villeneuve d'Ascq, Nord)

AUTEUR

  • Kheroufi-Andriot, Olivier
Droits d'auteur : Ce document est protégé en vertu du Code de la Propriété Intellectuelle.
Accès libre