Titre original :

Le processus de création des méta-organisations multi-parties prenantes : le cas des pôles territoriaux de coopération économique (PTCE)

Titre traduit :

The creation process of multi-stakeholder meta-organizations : the case of "pôles territoriaux de coopération économique" (PTCE)

Mots-clés en français :
  • Méta-organisations
  • Gouvernance collective
  • Stratégie collective

  • Coopération entre entreprises
  • Parties prenantes (gestion d'entreprise)
  • Entreprises d'économie sociale et solidaire
  • Recherche-action
  • Entreprises communes
  • Relations interorganisationnelles
  • Développement territorial durable
  • Langue : Français
  • Discipline : Sciences de gestion
  • Identifiant : 2020LIL1A017
  • Type de thèse : Doctorat
  • Date de soutenance : 18-12-2020

Résumé en langue originale

Le thème de la coopération multi-parties prenantes est de plus en plus prégnant, notamment entre des organisations de nature différente, dans le cadre d’activités et d'organisations collectives. Ce thème est renforcé depuis plusieurs années, par le prisme des relations nouées s'accentuant entre les institutions, les entreprises, les organisations de l’ESS et les citoyens dans le but de réaliser des activités à visée sociale et solidaire. Au sein des différentes formes de coopération, le pôle territorial de coopération économique (PTCE), défini par la loi du 31 Juillet 2014 relative à l’économie sociale et solidaire, apparaît comme une forme spécifique de méta-organisation multi-parties prenantes (MO MPP) à visée sociale et solidaire. Le PTCE questionne ainsi le courant des méta-organisations et des MO MPP, notamment par sa forme de coopération structurée au sein d’une organisation collective, basée sur l'égalité entre les membres de nature différente et développant des activités à visée sociale et solidaire. Plus particulièrement, par la liberté d’intégrer une méta-organisation ainsi que le caractère à la fois formel et multi-parties prenantes, le processus de création des PTCE interroge la capacité des organisations à se relier entre elles. De ce fait, la recherche a pour but de répondre à la question suivante : Comment se créent les MO MPP ? Se centrant sur l’étude du contexte régional du processus de création des PTCE, dans une démarche de recherche-intervention, la recherche se centre sur la réalisation de trois boucles d’abduction à trois niveaux d’analyse différents (macro, méso, micro). Nous analysons les dispositifs collectifs, les institutions, les PTCE et leurs organisations parties prenantes présentes entre 2017 et 2020 en région Hauts-de-France. Les résultats de l’étude mettent en évidence l’implication des organisations à différents niveaux d’analyse dans la création des MO MPP à visée sociale et solidaire : les institutions et les MO MPP développent un cadre environnemental favorisant leur création, les MO MPP se structurent pour influencer sur le cadre environnemental et développer des activités à visée sociale et solidaire, et les organisations parties prenantes des MO MPP s’impliquent par des activités et par la structuration de la MO MPP elle-même. Nous mettons en évidence la prépondérance du rôle des organisations parties prenantes dans le processus de création des MO MPP et l’influence de la perspective pratique et co-évolutive facilitant la création de la gouvernance, des activités et de la stratégie collective de la MO MPP. La thèse entend ainsi contribuer à la fois aux courants théoriques en sciences de gestion et aux pratiques de recherche de celles-ci. Concernant les courants théoriques, nous contribuons aux courants des méta-organisations par l’étude du processus de création des MO MPP, à la mise en évidence d’un courant spécifique aux organisations à visée sociale et solidaire ainsi qu’au courant de la co-évolution par l’étude des effets de co-évolution dans la création de nouvelles formes inter-organisationnelles. Concernant les pratiques de recherche, nous contribuons à l’expérimentation d’un plan de thèse basé sur les boucles d’abduction réalisées, à la mise en évidence de recherche-intervention multi-cas auprès de coopérations émergeantes, ainsi qu’à l’opportunité de comprendre des phénomènes émergents grâce à des boucles d’abduction multiples à différents niveaux d’analyse.

Résumé traduit

The theme of multi-stakeholder cooperation is increasing, particularly between organizations of different legal forms, in the context of collective activities and organizations. This theme has been reinforced for several years, through the prism of the growing relations established between institutions, companies, SSE organizations and citizens for activities with a social and solidarity purpose. Within the different forms of cooperation, the « Pôle Territorial de Coopération Economique » (PTCE), defined by the French law of July 31st, 2014 relating to the social and solidarity economy, appears as a specific form of multi-stakeholder meta-organization (MSMO) with a social and solidarity aim. The PTCE questions the current knowing of meta-organizations and MSMOs, in particular by its form of structured cooperation within a collective organization, based on equality between members of different legal forms and developing activities with a social and solidarity aim. More particularly, through the freedom to integrate a meta-organization as well as its formal and multi-stakeholder character, the process of creating MSMOs questions the capacity of organizations to link up with each other. Therefore, the research seeks to answer the following research question: How are MSMOs created? Focused on the study of the regional context of the process of creation of PTCEs, in a research-intervention approach, the research focuses on the realization of three abduction loops at three different levels of analysis (macro, meso, micro). We observe collective meetings, institutions, PTCEs and their multi-stakeholder organizations presents between 2017 and 2020 in the Hauts-de-France region. The results of the research highlight the involvement of organizations at different levels of analysis in the creation of MSMOs with a social and solidarity-based approach: institutions and MSMOs develop an environmental framework that favors their creation, MSMOs structure themselves to influence the environmental framework and develop activities with a social and solidarity-based approach, and MSMO stakeholder organizations get involved through activities and through the structuring of the MSMO itself. We highlight the preponderance of the role of stakeholder organizations in the process of creating MSMOs and the influence of the practical and co-evolving perspective facilitating the creation of the governance, activities and collective strategy of the MSMO. The research thus intends to contribute both to theoretical fields in management sciences and in research practices in management. Concerning the theoretical field, we contribute to the field of meta-organizations through the study of the process of creation of MSMOs, to the highlighting of a specific field in organizations with social and solidarity-based aims, and to the field of co-evolution through the study of the effects of co-evolution in the creation of new inter-organizational forms. Concerning research practices, we contribute to the experimentation of a thesis plan based on the abduction loops, to the demonstration of multi-case research-intervention with emerging cooperation, as well as to the opportunity to study emerging phenomena thanks to multiple abduction loops at different levels of analysis.

  • Directeur(s) de thèse : Beaucourt, Christel - Lecocq, Xavier
  • Laboratoire : Lille économie et management (2015-....)
  • École doctorale : École doctorale Sciences économiques, sociales, de l'aménagement et du management (Villeneuve d'Ascq)

AUTEUR

  • Saniossian, Jennifer
Droits d'auteur : Ce document est protégé en vertu du Code de la Propriété Intellectuelle.
Accès libre