Titre original :

« Réécrire et traduire le mythe thébain dans les dramaturgies grecques et françaises. Modalités tragiques à l’époque contemporaine : formes esthétiques et stylistiques (XXe-XXIe siècles) »

Titre traduit :

Rewriting and translating the Theban myth in the Greek and French dramaturgies. Modalities of the tragic in contemporary times : esthetic and stylistic forms (20th - 21st centuries)

Mots-clés en français :
  • Réécriture
  • Métaphore
  • Traduction
  • Tragédie
  • Dramaturgie
  • Modalités tragiques

  • Tragédie grecque
Mots-clés en anglais :
  • Rewriting
  • Metaphor
  • Translation
  • Tragedy
  • Dramaturgy
  • Modalities of the tragic

  • Langue : Français
  • Discipline : Langue et littérature néo-hellénique
  • Identifiant : 2019LIL3H039
  • Type de thèse : Doctorat
  • Date de soutenance : 11-10-2019

Résumé en langue originale

La réécriture à sujet antique constitue un type d’écriture qui revêt de multiples formes et dont la présence dans le milieu culturel et littéraire traverse toutes les époques. En particulier, la réécriture des drames antiques grecs – que ce soit sous forme d’adaptation, de traduction ou de création littéraire nouvelle inspirée des hypotextes anciens – est un acte de « transgression » constante contre les anciens hypotextes qui non seulement réanime l’intérêt pour les tragédies antiques à l’époque contemporaine mais également élargit et réactualise leur sens en retraitant les questions antiques dans de nouveaux espaces culturels.En partant de ce point, notre recherche interroge la place et la vision du tragique dans l’époque actuelle à partir de la réécriture du mythe littéraire des trois drames thébains sophocléens : Antigone, Œdipe roi et Œdipe à Colone. Pour cela, nous examinons des textes issus de deux types de réécritures – les réécritures dramaturgiques et les réécritures-traductions – afin de repérer par quels travestissements et par quelles reconstructions les auteurs en France et en Grèce interviennent sur le matériau antique pour requestionner les sujets tragiques aux XXe et XXIe siècles. Comme toute opération de remodelage est réalisée à travers une série des modes esthétiques, nous nous penchons en particulier sur ces modalités que les auteurs utilisent dans l’objectif de réarticuler le tragique à l’époque contemporaine. Dans ce cadre, nous examinons d’une part, comment transparaît dans l’expression du tragique la voix des traducteurs de Sophocle, sur un plan principalement stylistique et langagier ; de l’autre, comment les dramaturges ont fait état de leurs propres versions du tragique par une double reconstruction du mythe littéraire tragique : structurelle et thématique. Or ces modalités dites globalement « tragiques » ne sont pas strictement réparties en modalités soit stylistiques soit structurelles et thématiques mais s’entremêlent souvent de sorte à devenir deux outils employés autant par les traducteurs que par les dramaturges, conformes à chaque fois à l’espace historique et culturel – français ou grec – où elles apparaissent. Ainsi, elles s’avèrent être les principales armes pour les deux types d’auteurs qui déploient une réflexion sur les questionnements tragiques, produit d’une certaine voix singulière et d’un certain environnement historique.

Résumé traduit

The rewriting on an ancient subject constitutes a type of multiform writing whose presence in the cultural and literary milieu transcends all eras. In particular, the rewriting of ancient Greek dramas – whether in the form of adaptation, translation or new literary creation inspired by the ancient hypotexts – is an act of constant “ transgression ” against the old hypotexts that not only revives the interest for the ancient tragedies in the contemporary period, but also expands and updates their meaning into new cultural spaces.Starting from this point, our research questions the place and the vision of the tragic in the present time starting from the works of rewriting which take up the literary myth of the three Sophoclean Theban dramas : Antigone, Oedipus Rex and Oedipus at Colonus. For this purpose, we examine texts resulting from two forms of rewriting – rewritings-dramatic adaptations and rewritings-translations – in order to identify by what transformations and reconstructions the authors in France and in Greece intervene on the ancient material to re-question the tragic subjects in the 20th and 21st centuries. As any remodeling operation is carried out through a series of aesthetic modes, we focus in particular on these modalities that the authors use in order to re-articulate the tragic in the contemporary time. In this context, we examine, on one hand, how the voice of the translators of Sophocles is reflected in the expression of the tragic, mainly on a stylistic and linguistic level ; on the other, how dramatists have reported their own versions of the tragic through a double reconstruction of the tragic literary myth : structural and thematic. However, these generically called “ tragic ” modalities are not strictly divided into either stylistic or structural and thematic modalities, but they often interwine so as to become two tools used by translators as well as by dramatists, each time conforming to the French or Greek historical and cultural space where they appear. Thus, they turn out to be the main tools for both types of authors who develop their vision on the tragic issues, products of a certain unique voice and historical environment.

  • Directeur(s) de thèse : Bobas, Constantin
  • Président de jury : Mulliez, Dominique
  • Membre(s) de jury : Bobas, Constantin - Mulliez, Dominique - Diamantakou, Ekaterini - De Boel, Gunnar - Dimitroulia, Xanthippi
  • Rapporteur(s) : Diamantakou, Ekaterini - De Boel, Gunnar
  • Laboratoire : Centre d'études en civilisations, langues et littératures étrangères (Villeneuve-d'Ascq, Nord)
  • École doctorale : École doctorale Sciences de l'homme et de la société (Villeneuve d'Ascq, Nord)

AUTEUR

  • Karaveli, Sofia
Droits d'auteur : Ce document est protégé en vertu du Code de la Propriété Intellectuelle.
Accès réservé aux membres de l'Université de Lille sur authentification jusqu'au 11/10/2022