Titre original :

Possessive constructions in Tongugbe, an Ewe dialect

Titre traduit :

Constructions possessives en tongugbe, un dialecte de l'éwé

Mots-clés en français :
  • Possession
  • Existence
  • Langue gbe

  • Éwé (langue)
Mots-clés en anglais :
  • Localisation
  • Dialecte éwé
  • Langue kwa

  • Langue : Anglais
  • Discipline : Sciences du langage
  • Identifiant : 2019LIL3H003
  • Type de thèse : Doctorat
  • Date de soutenance : 28-02-2019

Résumé en langue originale

Cette thèse concerne la description des constructions possessives en tongugbe, l’un des dialectes de l’éwé, langue parlée au sud-est du Ghana au long du fleuve Volta. La thèse présente une description détaillée des constructions; et tente de comprendre la relation qui existe entre les constructions possessives propositionnelles et les constructions locatives et existentielles. De plus, ce travail présente une première esquisse de la grammaire de tongugbe. La grammaire présente surtout des résultats préliminaires sur le contraste de durée qui existe au niveau des tons de tongugbe et un système de démonstratifs très riche. Les constructions possessives peuvent être regroupées dans trois catégories : les constructions attributives, les constructions prédicatives et les constructions à possesseur externe. Il est montré que les configurations structurelles des constructions possessives attributives sont motivées par des considérations fonctionnelles. Il est aussi démontré que les variations structurelles des constructions possessives prédicatives et des constructions à possesseur externe correspondent à des différences de sens. Enfin, il est argumenté que, synchroniquement, les constructions possessives propositionnelles et les constructions locatives et existentielles ne peuvent pas être réduites à une structure unique. La proposition soutenue est que chaque construction est une correspondance entre une forme et un sens.

Résumé traduit

This dissertation concerns the description of possessive constructions in Tongugbe, one of the many dialects of the Ewe language, which is spoken in south-eastern Ghana, along the Volta River. It presents a detailed description of the constructions; and explores the relationship that exists between clausal possessive constructions and locative and existential constructions. In addition to this, the work presents a first outline grammar of Tongugbe. The grammar presents notably preliminary findings on the duration contrast in tones of Tongugbe and a rich demonstrative paradigm. The possessive constructions can be grouped into attributive, predicative and external possessor constructions. It is shown that the structural configurations of attributive possessive constructions are functionally motivated. It is also demonstrated that structural variations in predicative possessive and external possessor constructions correspond to differences in meaning. Finally, it is argued that, synchronically, clausal possessive constructions and locative and existential constructions are not reducible to a single structure. The view supported here then is that each construction is a form-meaning pair.

  • Directeur(s) de thèse : Carlier, Anne - Mous, Maarten - Ameka, Felix K.
  • Président de jury : Rooryck, Johan
  • Membre(s) de jury : Carlier, Anne - Mous, Maarten - Ameka, Felix K. - Rooryck, Johan - Vanhove, Martine - Creissels, Denis - Agbedor, P. K. - Patin, Cédric
  • Rapporteur(s) : Vanhove, Martine - Creissels, Denis
  • Laboratoire : Savoirs, textes, langage (Villeneuve d'Ascq, Nord)
  • École doctorale : École doctorale Sciences de l'homme et de la société (Villeneuve d'Ascq, Nord)

AUTEUR

  • Kpoglu, Promise Dodzi
Droits d'auteur : Ce document est protégé en vertu du Code de la Propriété Intellectuelle.
Accès libre