Titre original :

Personne tragique-personnage tragique dans les écritures dramatiques contemporaines en France et en Grèce

Titre traduit :

Tragic person-tragic character in contemporary French and Greek dramaturgy

Mots-clés en français :
  • Personnage tragique
  • Personne tragique
  • Dramaturgie française/francophone
  • Dramaturgie grecque
  • XXe siècle
  • Tragédie grecque
  • Mythe
  • Finitude
  • Mort
  • Transcendance
  • Catharsis
  • Devenir

  • Théâtre (genre littéraire) -- Technique
  • Théâtre (genre littéraire) -- Technique
Mots-clés en anglais :
  • Tragic character
  • Tragic person
  • French/Francophone dramaturgy
  • Greek dramaturgy
  • Twentieth century
  • Greek tragedy
  • Myth
  • Finitude
  • Death
  • Transcendence
  • Catharsis
  • Becoming

  • Langue : Français
  • Discipline : Langues et littératures arabes, chinoises, japonaises, hébraïques, d’autres domaines linguistiques Études grecques et néo-helléniques
  • Identifiant : 2018LIL3H018
  • Type de thèse : Doctorat
  • Date de soutenance : 26-10-2018

Résumé en langue originale

L’écriture dramatique contemporaine est souvent tournée vers le mythe grec tragique comme source d’inspiration. Or, le concept de tragique est loin d’être évident, tantôt compris dans un sens existentiel, étroitement lié à la pensée philosophique allemande du XIXe siècle qui lui adonné naissance, tantôt dans un sens esthétique, produit de son rapport étroit au genre dramatique de la tragédie. La présente étude interroge la question du tragique dans des écritures dramatiques contemporaines d’origine différente : plus précisément, nous abordons douze oeuvres dramatiques, françaises et grecques, qui couvrent la seconde moitié du XXe siècle au sens large, et que caractérise l’usage du mythe tragique ou des motifs tragiques. Notre approche est structurée sur deux axes : d’une part est examinée la notion de personnage, élément principal de l’oeuvre dramatique, dans son devenir tragique. Ainsi, dans les deux phases de ce que nous appelons le« mouvement tragique », le personnage passe de l’identité à l’altérité de soi, pour se choisir ensuite en tant qu’être fini, ou autrement, en tant qu’être « inscrit dans la mort », pour arriver finalement à la transcendance de sa propre finitude. D’autre part est examinée la notion de personne tragique, à savoir la conception de l’homme « réel », telle qu’elle est configurée par le lecteur/spectateur à partir du personnage tragique. Le sens de la personne tragique consiste en le passage de celle-ci du monde quotidien à un « nouveau réel », où dominent le devenir et l’ouverture à l’Autre. Dans ce cadre, la catharsis qu’éprouve le spectateur est identifiée à la « joie tragique ».

Résumé traduit

Contemporary playwriting turns often towards the tragic Greek myth as source of inspiration.However, the concept of “the tragic” is far from being evident, sometimes understood in anexistential meaning, tightly attached to the German philosophical thought who has given it birth,sometimes in an esthetic meaning, as a result of its close relation to the genre of tragedy. Thepresent study examines the concept of tragic in contemporary plays of different origin: moreprecisely, we study twelve plays, French and Greek, that cover the second half of the twentiethcentury in the broadest sense, characterized by the use of the tragic myth or of tragic motifs. Ourapproach is based on two axes: on one hand we examine the notion of character, a fundamentalelement of a dramatic work, in his becoming tragic. In this way and according to the two phasesof what we call “the tragic movement”, the character, after passing from the identity to the alterityof self, he then “chooses” himself as a finite being, or, in other words, as a being “inscribed indeath”; finally, he arrives at the point of transcendence of his own finitude. On the other hand, weexamine the notion of the tragic person, namely the conception of the “real” human, as it isformulated on the basis of the tragic hero, by the reader/spectator. The meaning of the tragicperson lies in a passage from the ordinary world to a “new reality”, where the becoming of thehuman being and the openness to the Other dominates. In this context, the spectator experiencesthe catharsis that can be identified with the “tragic joy”.

  • Directeur(s) de thèse : Bobas, Constantin
  • Président de jury : Mulliez, Dominique
  • Membre(s) de jury : Bobas, Constantin - Mulliez, Dominique - De Boel, Gunnar - Diamantakou, Ekaterini - Pefánīs, Giṓrgos P.
  • Rapporteur(s) : De Boel, Gunnar - Diamantakou, Ekaterini
  • Laboratoire : Centre d'études en civilisations, langues et littératures étrangères (Villeneuve-d'Ascq, Nord)
  • École doctorale : École doctorale Sciences de l'homme et de la société (Villeneuve d'Ascq, Nord)

AUTEUR

  • Bousiopoulou, Efthalia
Droits d'auteur : Ce document est protégé en vertu du Code de la Propriété Intellectuelle.
Accès réservé aux membres de l'Université de Lille sur authentification