Titre original :

Conversion, exil ou clandestinité ? : Les protestants et l’application de la politique monarchique dans le ressort du parlement de Flandre (1668-1790)

Titre traduit :

Conversion, emigration or clandestinity ? : Protestants and the application of monarchical policy within the jurisdiction of the parliament of Flanders (1668-1790)

Mots-clés en français :
  • Histoire du protestantisme
  • Révocation de l'édit de Nantes
  • Édit de Fontainebleau
  • Parlement de Flandre
  • Intendance du Hainaut
  • Législation royale

  • France. Parlement de Flandre
  • Églises réformées
  • Édit de Fontainebleau (1685)
  • Hainaut (Comté)
  • Hainaut (France)
Mots-clés en anglais :
  • History of protestantism
  • Revocation of the Edict of nantes
  • Edict of Fontainebleau
  • Parliament of Flanders
  • Intendance of Hainaut
  • Royal legislation

  • Langue : Français
  • Discipline : Histoire du droit et des institutions
  • Identifiant : 2017LIL20028
  • Type de thèse : Doctorat
  • Date de soutenance : 29-09-2017

Résumé en langue originale

En 1685, l’édit de Nantes est révoqué. La législation royale et les dragonnades contraignent les protestants à abjurer. Si certains acceptent la conversion au catholicisme, d’autres choisissent l’illégalité, à savoir l’exil vers les Pays du Grand Refuge ou la pratique clandestine de leur religion. L’édit de Fontainebleau est enregistré par le conseil souverain de Tournai, cour érigée en parlement en 1686. Les représentants de la justice du roi sont chargés de faire respecter lesdispositions de l’édit dans une province nouvellement conquise qui possède sa propre histoire religieuse et dont la situation frontalière favorise l’exil.L’objet de cette étude est d’analyser l’application de la Révocation dans les provinces de Flandre et du Hainaut-Cambrésis et ses conséquences sur les protestants locaux. Les magistrats et les intendants, influencés ou non par les particularismes de ces provinces, ont-ils favorisé l‘exécution rigoureuse de la législation ou au contraire ont-ils préféré la clémence? L’exil massif des protestants,surtout d’autres provinces françaises, et la crainte d’une détérioration de l’économie du royaume rendent en effet difficile l’application stricte de la législation.

Résumé traduit

In 1685, the Edict of Nantes is revoked. Royal legislation and “dragonnades” compel the Protestants to abjure. If some accept conversion to Catholicism, others choose illegality, more precisely emigration to the protestants Countries or clandestine practice of their religion. The edict of Fontainebleau is enacted by the sovereign council of Tournai, a court erected in parliament in 1686. The representatives of the king's justice are responsible for enforcing the provisions in a newly conquered border province which has its own religious history and favors, due toits situation, exile abroad.The purpose of this study is to analyse the application of the Revocation in the provinces of Flanders and Hainaut-Cambrésis and its consequences on local Protestants. Did the juges and the intendants, influenced or not by the specific characteristics of these provinces, favor the enforcementof legislation, or, on the contrary, were they rather lenient? The massive exile of Protestants of other French provinces and the fear of a deterioration of the Kingdom's economy made it difficult to enforce the legislation strictly.

  • Directeur(s) de thèse : Dauchy, Serge
  • Laboratoire : Centre d'histoire judiciaire (Lille)
  • École doctorale : École doctorale des Sciences Juridiques, Politiques et de Gestion (Lille)

AUTEUR

  • Lellouche, Iris
Droits d'auteur : Ce document est protégé en vertu du Code de la Propriété Intellectuelle.
Accès réservé aux membres de l'Université de Lille sur authentification