Titre original :

Apprentissages en situations informelles et construction de soi : cas des personnes atteintes de diabète

Titre traduit :

Learning in informal situations and self-construction : case of people with diabetes

Mots-clés en français :
  • Construction de soi

  • Apprentissage
  • Éducation non formelle
  • Éducation des adultes
  • Diabétiques
  • Identité (psychologie)
  • Troubles de la personnalité
  • Réalisation de soi
  • Perception de soi
  • Langue : Français
  • Discipline : Sciences de l’éducation
  • Identifiant : 2017LIL12024
  • Type de thèse : Doctorat
  • Date de soutenance : 26-06-2017

Résumé en langue originale

L’institution scolaire est loin d’être le seul espace où l’être humain acquiert des connaissances. L’apprentissage au quotidien commence dès la naissance pour se poursuivre tout au long de la vie. Au fil du temps, la personne cumule des connaissances qu’elle mobilise pour répondre à des problématiques inédites qui, de fait, contribuent à faire émerger de nouvelles connaissances et à remanier celles déjà acquises. La confrontation au quotidien à une maladie questionne les différentes dimensions et composantes de l’identité et génère des périodes de turbulences identitaires dont nous avons fait l’hypothèse qu’elles constituent des moments propices aux apprentissages. Sur la base de cette hypothèse, notre travail de thèse cherche à rendre intelligible les interactions entre les processus identitaires, les apprentissages en situations informelles et le rapport à la maladie. De type qualitative et sur base d’entretiens semi-directifs, la thèse analyse les stratégies mises en place par des personnes atteintes de diabète dans une tentative de requalification du rapport à soi, aux autres et à ses différents environnements, d’une part, de resignification du vécu subjectif de la trajectoire dans ses différentes dimensions spatio-temporelles, d’autre part.

Résumé traduit

School is far from being the only place where human beings acquire knowledge. Learning, begins at birth and continues throughout life. Over time, the person accumulates knowledge that he or she calls on to respond to new problems that in fact contribute to the emergence of a new knowledge and to revise that already acquired. The daily confrontation with an illness questions the different dimensions and components of identity and generates periods of identity turbulence, which we have assumed to constitute favorable moments for learning. On the basis of this hypothesis, our thesis aims at making intelligible the interactions between identity processes, learning in informal situations and the relation to illness. A qualitative method is used based on semi-directive interviews. On the one hand, the thesis analyzes the strategies put in place by people with diabetes to requalify the relationship with themselves, with others and the different environments. On the other hand the subjective experience of a person's trajectory in its different spatio-temporal dimensions is resignified.

  • Directeur(s) de thèse : Kaddouri, Mokhtar - Fontaine, Pierre
  • Laboratoire : Centre interuniversitaire de recherche en éducation (Villeneuve d'Ascq, Nord)
  • École doctorale : École doctorale Sciences de l'homme et de la société (Villeneuve d'Ascq, Nord)

AUTEUR

  • Messaadi, Nassir
Droits d'auteur : Ce document est protégé en vertu du Code de la Propriété Intellectuelle.
Accès libre