Titre original :

Dans la frontière : migrants et luttes des places dans la ville de Calais

Titre traduit :

In the border : migrants and struggles for places in Calais

Mots-clés en français :
  • Luttes des places

  • Immigrés
  • Frontières
  • Émigration et immigration -- Politique publique
  • Villes frontières
  • Racisme
  • Géographie sociale
  • Restrictions à la liberté de circulation
  • Camps de réfugiés
  • Hospitalité
  • Langue : Français
  • Discipline : Géographie
  • Identifiant : 2017LIL10079
  • Type de thèse : Doctorat
  • Date de soutenance : 04-04-2017

Résumé en langue originale

La ville de Calais est chaque année un lieu de transit pour plusieurs milliers de touristes qui se rendent en Angleterre. Mais c’est aussi, depuis plus de 20 ans, un lieu d’immobilité pour des personnes migrantes. La thèse part de cette situation de frontière pour analyser les luttes concernant l'allocation des places aux migrants dans la ville et dans l'espace national. À la croisée des travaux des border studies et de ceux de la géographie sociale, ce travail analyse le renvoi des migrants au dehors des territoires nationaux anglais et français et la mise en scène à Calais d'une "frontière fermée" et d'une "frontière vide". Il examine le décalage entre cette mise en scène et les vécus et les pratiques de la frontière, à savoir la persistance des passages des migrants vers l'Angleterre et l'installation dans la durée de campements sur le littoral. En s'intéressant plus particulièrement aux pouvoirs publics locaux, aux collectifs de riverains, aux associations de commerçants et aux associations de soutien aux migrants, la thèse permet également d’appréhender les luttes locales autour de la place faite aux migrants dans Calais et questionne la manière dont ces luttes travaillent à produire des frontières dans la ville. Cette recherche explore enfin les processus qui sous-tendent la mise à l'écart des personnes migrantes de la ville et des territoires nationaux anglais et français par l'analyse de la construction de l'altérité migrante. Elle s’achève par l’étude des processus de subjectivation par lesquels ces personnes font avec et contre les places et les identités qui leur sont assignées.

Résumé traduit

The city of Calais is a crossing point for thousands of tourists going to England. In the last two decades, it has also become a territory of immobility and stagnation for migrants. Examining different ways of constantly being inside and outside, this thesis analyzes the birth of struggles for a place in the city, those of migrants in the city of Calais.Working at the intersection between border-based studies and social geography, it highlights different situations of being constantly expelled outside the national territory, those of France and England. In Calais, this phenomenon stages the formation of a "closed border" and an "empty border". However, within this framework of expulsion and rejection, migrants lived experiences and practices at the borders have not been without persistence. Migrants continue to cross the French borders. On the long run, their persistence produces the settlement of migrant camps on the French coastline. Examining the implication of different actors in the governance and the management of this population at different levels of scale, this study explores the birth of local struggles around a place for the migrants, fundamental to the understanding of the production of borders within the city. Lastly, it analyzes policies that underlie the exclusion of migrants in the city and in national territories thus leading to the construction of the "other, the migrant". It studies the "everyday acts of resistance" of those persons through which and with which emerges this "Other, the migrant".

  • Directeur(s) de thèse : Picouet, Patrick
  • Laboratoire : Territoires, villes, environnement et Société
  • École doctorale : École doctorale Sciences économiques, sociales, de l'aménagement et du management (Villeneuve d'Ascq)

AUTEUR

  • Guenebeaud, Camille
Droits d'auteur : Ce document est protégé en vertu du Code de la Propriété Intellectuelle.
Accès réservé aux membres de l'Université de Lille sur authentification