Titre original :

La responsabilité politique de l'artiste : de l'entre et du dissensus pour une résistance émancipatrice

Titre traduit :

The artist's political responsability : "between" and dissensus, for an emancipatory resistance

Mots-clés en français :
  • Art
  • Culture
  • Politique
  • Responsabilité
  • Émancipation
  • Individuation
  • Entre
  • Dissensus

  • Arts
  • Art et politique
Mots-clés en anglais :
  • Art
  • Culture
  • Politics
  • Responsability
  • Emancipation
  • Individuation
  • Between
  • Dissensus

  • Langue : Français
  • Discipline : Esthétique
  • Identifiant : 2016LIL30047
  • Type de thèse : Doctorat
  • Date de soutenance : 06-12-2016

Résumé en langue originale

Cette thèse part d’une question simple : les œuvres d’art ont-elles une influence pouvant modifier notre perception du monde, et par là, nos jugements politiques ? Poser cette question revient à se demander ce qu’est la culture, l’art, la ou le politique pour interroger les fonctionnements des humains, ce qui influe sur leurs comportements et leur capacité à désirer, à produire de l’alternative, et à nourrir leur esprit critique et leur faculté de juger. Ces fonctionnements (systèmes nerveux, affects) et milieux indiquent tout à la fois l’espoir et la difficulté de la résistance dans notre contexte culturel postmoderne où nous sommes plutôt modifiés dans le sens de la servitude volontaire que de l’émancipation. L’état esthétique du monde à l’époque du capitalisme tardif, dans ses productions et dans ses pratiques de “consommation” des produits culturels, n’augure rien en faveur de la démocratie, la vraie : celle de l’autonomos, de l’entre, du dissensus, issue de l’individuation, de l’émancipation et de la résistance des individus, celle qui permettrait le large déploiement de la responsabilité politique de l’artiste.

Résumé traduit

This PhD starts from a simple question: do the artwork influence may change our perception of the world and thus, our political judgments ? Asking this question comes down to ask what culture, art, or politics to question humans ways of working, which affects their behavior and their ability to desire, to produce alternative, and grow a critical mind and their ability to judge. These operations (nervous system, affects) and milieu indicate at once the hope and the difficulty to resist in our postmodern cultural context where we are rather modified in the sense of voluntary servitude than emancipation. The aesthetic state of the world in the era of late capitalism, in its productions and its practices of "consumption" of cultural products, does not omen in favor of democracy, the real one : the one with autonomos, with 'between’, dissensus, from individuation, emancipation and resistance of individuals, which would enable the widespread deployment of the artist's political responsibility.

  • Directeur(s) de thèse : Lassus, Marie-Pierre
  • Président de jury : Neveux, Olivier
  • Membre(s) de jury : Lassus, Marie-Pierre - Neveux, Olivier - Fixot, Anne-Marie - Muhleisen, Laurent
  • Rapporteur(s) : Neveux, Olivier - Fixot, Anne-Marie
  • Laboratoire : Centre d'études en civilisations, langues et littératures étrangères (Villeneuve-d'Ascq, Nord)
  • École doctorale : École doctorale Sciences de l'homme et de la société (Villeneuve d'Ascq, Nord)

AUTEUR

  • Le Doare, Simon
Droits d'auteur : Ce document est protégé en vertu du Code de la Propriété Intellectuelle.
Accès libre