Titre original :

Armes et guerriers de Kouch : de Kerma à Méroé, de l'objet à la tombe

Titre traduit :

Weapons and warriors of Kush : from Kerma to Meroe, from the object to the tomb

Mots-clés en français :
  • Soudan
  • Kouch
  • Pays-De-L'arc
  • Arme
  • Guerrier
  • Combat
  • Archéologie

  • Guerriers
Mots-clés en anglais :
  • Sudan
  • Kush
  • Land of bow
  • Weapon
  • Warrior
  • Fighting
  • Archaeology

  • Langue : Français
  • Discipline : Histoire, Civilisation, Archéologie et Art des mondes anciens et médiévaux (Soudanologie)
  • Identifiant : 2015LIL30018
  • Type de thèse : Doctorat
  • Date de soutenance : 10-10-2015

Résumé en langue originale

Les guerriers kouchites avaient la réputation d’exceller en tant qu’archers, les anciens Égyptiens appelant ainsi la région Ta-Seti : « le Pays de l’arc ». Kouch est le nom d’un district mais également d’une entité politique. Et comme toute entité politique, les différents royaumes de Kouch présentaient une force guerrière, une force armée qui n’a cessé d’évoluer durant les siècles, dû également à la série d’importantes occupations égyptiennes et kouchites sur ce territoire. Cette étude consiste en une description et une classification typologique et technique des armes et équipements d’armes fabriqués et utilisés durant l’Antiquité dans le Nord du Soudan : couteaux, dagues, épées, haches de combat, massues, lances, carquois, arcs, flèches, brassards et anneaux d’archer, etc. Adaptées au contexte militaire de chaque époque, ces armes sont pour l’archéologie des outils de connaissance, les témoins d’une situation qui n’a cessé d’évoluer en fonction de multiples critères tels que la notion de « chaîne opératoire », l’organisation des ateliers, le savoir-faire des artisans, les choix et les influences techniques, stylistiques et culturels, les échanges commerciaux, la distinction entre importations et fabrications locales, le statut des guerriers et des autres porteurs d’armes, les dépôts en contexte funéraire, et, naturellement, les symboliques politiques et religieuses qui s’y rattachent.

Résumé traduit

Kushite warriors were reputed to excel as archers, ancient Egyptians called the region Ta-Seti, “the land of bow”. Kush is the name of a district but also a political entity. As any political unit, the different kingdoms of Kush had a warrior force, which has continuously evolved over the centuries, due also to the series of Egyptian and Kushite occupations of the territory. This study consists of a description and a typological and technical classification of weapons produced and used during the Sudanese antiquity: knives, daggers, swords, battle axes, maces, spears, quivers, bows, arrows, archer braces, archer rings, etc. Adapted to the military context of each period, these weapons are tools of knowledge, witnessing a situation that has evolved based on multiple criteria such as the notion of “chaîne opératoire”, the organization of workshops, the skills of artisans, the technical, stylistic and cultural choices and influences, the distinction between imports and local manufacturing, the warriors status, the funerary deposits, and the political and religious symbols attached to it.

  • Directeur(s) de thèse : Rondot, Vincent
  • Président de jury : Devauchelle, Didier
  • Membre(s) de jury : Rondot, Vincent - Devauchelle, Didier - Deschler-Erb, Eckhard - Bonnet, Charles
  • Rapporteur(s) : Deschler-Erb, Eckhard - Bonnet, Charles
  • Laboratoire : HALMA-Histoire, archéologie et littérature des mondes anciens (Villeneuve d'Ascq, Nord ; 2015-....)
  • École doctorale : École doctorale Sciences de l'homme et de la société (Villeneuve d'Ascq, Nord)

AUTEUR

  • Drici, Faïza
Droits d'auteur : Ce document est protégé en vertu du Code de la Propriété Intellectuelle.
Confidentiel jusqu'au 31/12/2025