Titre original :

La dimension identitaire des pratiques, des habitudes et des symboliques alimentaires de l'Irlande contemporaine

Titre traduit :

The identity dimension of practices, habits and dietary symbolism of contemporary Ireland

Mots-clés en français :
  • Irlande
  • Alimentation
  • Société

  • Alimentation
  • Cuisine irlandaise
Mots-clés en anglais :
  • Ireland
  • Food
  • Society

  • Langue : Français
  • Discipline : Études anglophones
  • Identifiant : 2015LIL30016
  • Type de thèse : Doctorat
  • Date de soutenance : 15-04-2015

Résumé en langue originale

Face à la révolution gastronomique en marche et face au regain d’intérêt pour la culture culinaire irlandaise depuis ce début de 21ème siècle, cette thèse de doctorat cherche à mettre en lumière les facteurs historiques, culturels et sociologiques vecteurs de changement, envisagés dans une perspective identitaire. Ce travail de recherche présente tout d’abord l’espace social du mangeur irlandais contemporain sous plusieurs angles d’approche (enquêtes, média, livres de recettes, observations in situ…) et analyse les pratiques alimentaires et culinaires depuis les années 1960-70. Le rôle des institutions du tourisme (Bord Fáilte puis Fáilte Ireland) dans le développement d’une cuisine nationale et dans la revalorisation de la culture alimentaire est apparu moteur et porteur d’un dynamisme économique et artistique sans précédent. Cette forme de nationalisme culturel contribue à la construction d’une légitimation historique, à la patrimonialisation d’une culture culinaire longtemps dénigrée et réprimée. La perspective historique et mythologique que nous offrons en seconde partie permet de mieux appréhender la symbolique des aliments phares de l’irlandicité contemporaine ainsi que l’hospitalité au cœur de la rhétorique touristique et nationaliste. Les relations conflictuelles avec l’occupant anglais au cours des siècles, dans le champ alimentaire, sont également analysées dans le but de mieux saisir le besoin de fierté retrouvée. Cette thèse intègre pour la première fois la dimension religieuse de l’alimentation en Irlande. Caractérisée par une valorisation de l’acte pénitentiel de « non-ingestion », par une répression des appétits alimentaire et charnel et par une culture de l’abnégation jusqu’aux bouleversements sociétaux engendrés par le Concile Vatican II, la société irlandaise, aujourd’hui lancée à corps perdu dans une nouvelle ère de consommation, vit désormais sa relation à l’alimentation de manière anomique et hédoniste.

Résumé traduit

Affected by globalisation, secularism and multiculturalism, Irish society has undergone many radical changes since the turn of the 21st century, food consumption being one of the most striking. This PhD thesis examines and analyses past and contemporary eating and cooking practices from a sociological and historical perspective. Taking into account the dramatic effects engendered by the English colonisation (acculturation, extensive exploitation of resources, contempt vis-à-vis indigenous customs…), the aim of this research is to stress the importance that religious principles had in shaping the dietary practices until the 1960s and to analyse the consequences on contemporary eating behaviours. Particular emphasis is given to the essential role played by Bord Fáilte and Fáilte Ireland in developing a national cuisine and promoting Ireland’s food culture. The late development of a gastronomy for all (not just for the Protestant elites), is explained by the importance for centuries of the spiritual act of “non-ingestion” over the bodily act of ingestion. Fasting was for so long engrained into everyday life that rejoicing in food consumption was not acceptable until the reforms of penitential laws brought by the Second Council of Vatican in the late 1960s. Contemporary excessive food consumption and growing interest in all things food is also analysed through the concepts of hedonism, hypermodernity and gastro-anomy, aftermath of the collapse of the traditional authoritative institutions.

  • Directeur(s) de thèse : Maignant, Catherine
  • Président de jury : Gillissen, Christophe
  • Membre(s) de jury : Maignant, Catherine - Gillissen, Christophe - Maher, Eamon - Neville, Grace
  • Rapporteur(s) : Gillissen, Christophe - Maher, Eamon
  • Laboratoire : Centre d'études en civilisations, langues et littératures étrangères (Villeneuve-d'Ascq, Nord)
  • École doctorale : École doctorale Sciences de l'homme et de la société (Villeneuve d'Ascq, Nord)

AUTEUR

  • Deleuze, Marjorie
Droits d'auteur : Ce document est protégé en vertu du Code de la Propriété Intellectuelle.
Accès libre