Titre original :

Aporia in the work of D. H. Lawrence

Titre traduit :

L'aporie dans l'œuvre de D.H. Lawrence

Mots-clés en français :
  • Aléthèia
  • Aporie
  • Art
  • Dasein
  • Déconstruction
  • Derrida
  • Désistance
  • Génétique
  • Heidegger
  • Herméneutique
  • Humanimalité
  • Impasse
  • Language
  • Lawrence
  • Logos
  • Michael Bell
  • Ontologie
  • Religion
  • Vérité

  • Lawrence, David Herbert (1885-1930)

Mots-clés en anglais :
  • Aletheia
  • Aporia
  • Art
  • Dasein
  • Deconstruction
  • Derrida
  • Desistance
  • Genetics
  • Heidegger
  • Hermeneutics
  • Humanimality
  • Impasse
  • Language
  • Lawrence
  • Logos
  • Michael Bell
  • Ontology
  • Religion
  • Truth

  • Langue : Anglais
  • Discipline : Études anglophones
  • Identifiant : 2014LIL30052
  • Type de thèse : Doctorat
  • Date de soutenance : 28-11-2014

Résumé en langue originale

Ces recherches doctorales démontrent comment l’aporie et ses voix/voies plurielles minent l’œuvre Lawrencienne: romans, essais, poèmes ou encore tableaux. Malgré le désir du lecteur de donner une voix/voie singulière – ou interprétation – à l’œuvre de D. H. Lawrence, seule une herméneutique et une vérité plurielle viennent à notre rencontre, nous laissant ainsi soumis à une impasse insurmontable. Tout au long de ce chemin doctoral, nul n’est à l’abri des culs de sacs et des trébuchements. Ainsi, une aporie génétique tisse le tissu textuel des premières ébauches de D. H. Lawrence, et la souveraineté logocentrique et herméneutique de l’homme est renversée. La rature s’impose et l’œuvre de D. H. Lawrence nous rappelle que le logos, et l’Être, résistent, pour mieux inscrire l’aporie dans son corpus. Les limites du langage, de la religion, du savoir, et de la représentation artistique de la réalité résonne désormais avec une question qui demeure sans réponse et en suspens.

Résumé traduit

This work of research aims at showing how aporia and its plural voices pervade D.H Lawrence’s work, be it through his novels, his essays, his poetry, or his paintings. Despite the reader’s desire to give one singular voice and meaning to D.H Lawrence’s work, plural meanings and multiples truths come our way, leaving us facing an uncrossable impasse. The road is paved with deadlocks and places to stumble upon. Indeed, genetic aporia weaves the very fabric of D.H. Lawrence’s first drafts and sketches, and the logocentric and hermeneutic sovereignty of man is put into question. In fact, we have to cross it out as Lawrence’s work reminds us that the logos, and Being, show some resistance, the result of which is to better inscribe aporia into his corpus. The limits of language, of religion, of knowledge, and of the artistic representation of reality resonate now with an everlasting and unanswered question.

  • Directeur(s) de thèse : Dutoit, Thomas
  • Président de jury : Crowley, Cornelius
  • Membre(s) de jury : Dutoit, Thomas - Crowley, Cornelius - Bell, Michael - Porée, Marc - Romanski, Philippe
  • Laboratoire : Centre d'études en civilisations, langues et littératures étrangères (Villeneuve-d'Ascq, Nord)
  • École doctorale : École doctorale Sciences de l'homme et de la société (Villeneuve d'Ascq, Nord)

AUTEUR

  • Lebreton, Mélanie
Droits d'auteur : Ce document est protégé en vertu du Code de la Propriété Intellectuelle.
Accès réservé aux membres de l'Université de Lille sur authentification