Titre original :

Appartenir à la société de consommation en étant travailleur pauvre : une approche socio-historique de la construction de la figure du consommateur pauvre

Titre traduit :

Belonging to the consumer society while being a working poor : A socio-historical approach of the construction of the poor consumer figure

Mots-clés en français :
  • Consommateur pauvre
  • Responsabilisation
  • Travailleur pauvre
  • Culture de consommation
  • Lien social
  • Méthode historique

  • Consommateurs
  • Société de consommation
  • Travailleurs pauvres
Mots-clés en anglais :
  • Poor consumer
  • Responsibilization
  • Working poor
  • Consumption culture
  • Social link
  • Historical method

  • Langue : Français
  • Discipline : Science de gestion
  • Identifiant : 2014LIL20023
  • Type de thèse : Doctorat
  • Date de soutenance : 04-12-2014

Résumé en langue originale

Cette thèse porte sur la construction de la figure du consommateur pauvre en France. Plus spécifiquement, nous nous intéressons aux mécanismes qui sous-tendent le sentiment d’appartenance à la société de consommation pour les travailleurs pauvres. En nous inspirant des travaux de Michel Foucault, nous mettons à jour la manière dont la consommation et les acteurs du marché ont un rôle historiquement décisif dans la construction de formes de gouvernementalité. A cet effet, nous avons conduit une recherche historique afin de comprendre les transformations des représentations sur les pauvres en France depuis les années 1950. Parallèlement, nous avons réalisé des entretiens longs et des collages auprès de 16 travailleurs pauvres en France, afin de comprendre leur interprétation de cette appartenance. Notre analyse interprétative révèle que les discours de consommation des travailleurs pauvres sont structurés autour de la notion de responsabilisation. La responsabilisation agit comme un dispositif au sens foucaldien, qui influence trois types d’appartenance de ces individus à la société de consommation : une appartenance légitime, une appartenance compétente et une appartenance modérée. Nous concluons cette recherche par une discussion sur les implications de la responsabilisation sur le processus de construction de lien social des ravailleurs pauvres. Nous mettons en valeur les implications de cette analyse pour les entreprises et certains organismes publics qui sont aujourd’hui de plus en plus enclins à « cibler » les consommateurs pauvres.

Résumé traduit

This thesis focuses on the construction of the poor consumer figure in France. Specifically, we are interested in the mechanisms underlying the sense of belonging to the consumption society in the case of working poor people. Inspired by Michel Foucault’s works, we are looking at the decisive historical role of consumption and market actors in the shaping of specific forms of governmentality. To this end, we have conducted a historical research in order to understand the transformations of the representations of poor people in France since the 1950s. In parallel, we have completed long interviews and collages with 16 working poor people in France, in order to understand their interpretation of this belonging. Our interpretive analysis reveals that working poor’s consumption discourses are produced around the notion of responsibilization. Responsibilization appears as a Foucaldian dispositif which is influencing three senses of belonging of these people to the consumption society: a legitimate one, a competent one and a moderate one. We conclude this research with a discussion on the implications of responsibilization in the working poor’s process of construction of social link. It reveals implications for the companies and public organizations which are more and more willing to “target” poor consumers.

  • Directeur(s) de thèse : Toulouse, Nil
  • Laboratoire : Lille School of Management Research Center - Lille School of Management Research Center
  • École doctorale : École doctorale des Sciences Juridiques, Politiques et de Gestion (Lille)

AUTEUR

  • Gorge, Hélène