Titre original :

Les pamphlétaires et la politique. : Contribution à une étude socio-historique des processus de politisation (1868-1898)

Titre traduit :

Pamphleteers and politics. : Contribution to the socio-historical politicization process. 1868-1898

Mots-clés en français :
  • Pamphlet politique
  • Politisation
  • Espace public
  • Littérature politique
  • Journalisme
  • Polémique
  • Civilisation des moeurs politiques
  • Liberté d'expression
  • Débat démocratique
  • Outrage
  • Transgression politique
  • Critique sociale

  • Langage politique
  • Diffamation
  • Pratiques politiques
  • Pamphlets
Mots-clés en anglais :
  • Political pamphlet
  • Politicization
  • Public sphere
  • Political literature
  • Journalism
  • Polemic
  • Civilization of political mores
  • Freedom of expression
  • Democratic debate
  • Offend gravely
  • Political transgression
  • Social criticism

  • Langue : Français
  • Discipline : Science politique
  • Identifiant : 2013LIL20010
  • Type de thèse : Doctorat
  • Date de soutenance : 24-10-2013

Résumé en langue originale

Le dernier tiers du XIXème siècle ne constitue pas un moment pamphlétaire parmi d’autres. Non seulement il survient dans une période de démocratisation inédite qui confère au fait pamphlétaire un statut nouveau en lui permettant d’investir l’espace public officiel, mais il est aussi marqué par l’invention de la figure du pamphlétaire et l’émergence de personnalités reconnues comme telles et accédant parfois à une visibilité de premier plan. En dépit de leurs différences de cultures politiques, ces personnalités contribuent à organiser tout un jeu et tout un monde du pamphlet au croisement de la littérature, du journalisme et de la politique. A travers leur violent répertoire discursif, elles contestent l’ordre politique en cours d’édification et le procès de civilisation des mœurs politiques.Partant de l’hypothèse que ces pamphlétaires ont pu être des médiateurs importants du politique, notre recherche a pour objet d’interroger leur contribution aux processus de politisation. Elle entend examiner, dans une perspective socio-historique, dans quelle mesure ils ont pu représenter, dans cette période d’enracinement de la République et de stabilisation de la démocratie, un cheminement de la politique hors des sentiers battus, en favorisant une forme symbolique de participation non conventionnelle au jeu politique et en incarnant une forme transitoire de la rationalisation des passions politiques, entre l’émeute révolutionnaire et la patience démocratique.

Résumé traduit

The last third of the 19th century was not just any pamphleteering time amongst others. It occurred in a formerly unheard-of period of democratization, which conferred the pamphleteering reality a new status, thus enabling it to carve its way into the official public space. Besides, it was also marked by the invention of the pamphleteer's figure and the emergence of personalities acknowledged as such, some of whom boasting first rate visibility. For all their differing political cultures, these figures helped organize a whole set and world of the pamphlet, at the intersection of literature, journalism and politics. Through their violent discursive repertoire, these pamphleteers question the political order that was then being elaborated, as well as the then on-going process of civilization of political mores.Our research thus aims to examine pamphleteers' contribution to the process of politicization, on the assumption that these could be said to have acted as important mediators of politics. Our work is intended to grasp, within a socio-historical perspective, to what extent – during that period when the Republic was getting increasingly entrenched and democracy more stable – pamphleteers might be said to have represented an evolution of politics off the beaten path, thus favoring a symbolic form of unconventional participation in politics and ultimately embodying a transitional form of rationalization as regards political passions, hovering between revolutionary riots and democratic patience.

  • Directeur(s) de thèse : Hastings, Michel
  • Laboratoire : Centre d'études et de recherches administratives politiques et sociales (Lille)
  • École doctorale : École doctorale des Sciences Juridiques, Politiques et de Gestion (Lille)

AUTEUR

  • Passard, Cédric
Droits d'auteur : Ce document est protégé en vertu du Code de la Propriété Intellectuelle.
Accès réservé aux membres de l'Université de Lille sur authentification