Titre original :

A corpus-based analysis of root necessity meanings expressed by should, ought to and be supposed to in late 20th century British English

Titre traduit :

Analyse de corpus des sens de nécessité non-épistémique exprimés par should, ought to et be supposed en anglais contemporain

Mots-clés en français :
  • Linguistique anglaise
  • Contrefactualité
  • Subjectivité
  • Modalité
  • Force de la nécessité
  • Interface sémantique/pragmatique
  • Nécessité non-épistémique
  • Information temporelle

  • Anglais (langue) -- Vocabulaire
Mots-clés en anglais :
  • English Linguistics

  • Langue : Anglais
  • Discipline : Linguistique anglaise
  • Identifiant : 2012LIL30047
  • Type de thèse : Doctorat
  • Date de soutenance : 26-06-2012

Résumé en langue originale

La thèse propose une analyse détaillée de l'emploi non-épistémique des verbes should, ought to et be supposed to en anglais britannique à la fin du 20ième siècle. Elle comporte une partie théorique et une partie appliquée. La partie théorique est une étude de 4 notions qui jouent un rôle important dans l'étude de la nécessité non-épistémique, à savoir la façon dont l'information temporelle est communiquée, la source de la nécessité, la subjectivité et la force de la nécessité. La thèse décrit quels éléments jouent un rôle dans la réalisation des structures temporelles dans ces expressions. Au cours de l'analyse, il est établi que les énoncés qui expriment un sens contrefactuel méritent une attention particulière ; il convient d'expliquer la nature de la contrefactualité comme valeur modale et les éléments qui sont à l'origine du sens contrefactuel.Ensuite, aussi bien la force que la source et la subjectivité de la nécessité sont des concepts cruciaux dans le domaine de la nécessité non-épistémique mais leur sens est généralement considéré comme évident. Il nous faut une explication plus spécifique concernant 2 questions : (a) quelle est la nature des sources qui peuvent être à l'origine de la nécessité ? ; (b) comment caractériser une nécessité "forte" ou "subjective" ? La partie appliquée offre une description des emplois de should, ought to et be supposed to sur la base d'un corpus de 1200 exemples tirés du British National Corpus. L'interface sémantique/pragmatique est une question prioritaire dans cette étude ; à quel niveau (sémantique/pragmatique) les interprétations temporelles/fortes/subjectives/contrefactuelles des énoncés non-épistémiques sont-ils réalisés ?

Résumé traduit

The thesis proposes a detailed analysis of root necessity meanings expressed by should, ought to and be supposed to in late 20th century British English and puts forward a theoretical apparatus for the analysis of the meanings of these verbs that is applied in a corpus-based study. The theoretical part concerns a study of 4 notions that play an important role in the study of root necessity meanings : the expression of temporal information, the source of the necessity, subjectivity and strenght. The lack of clear descriptions of the temporal information communicated by root necessity examples shows that it is necessary to develop a framework that allows us to determine the factors that play a role in the communication of temporal information. Special attention is paid to counterfactual examples ; it is specified how counterfactuality is to be understood as a modal value and which mechanism(s) can produce counterfactuality. Strenght, source and subjectivity are crucial concepts in the field of root necessity but their meaning is often considered self-evident. The dissertation offers a framework that can be used (a) to analyse the nature of the source that can lie at the origin of the necessity ; (b) to analyse the nature of "strong" or "subjective" necessity. The applied part offers a description of the contemporary uses of should, ought to and be suppoded to on the basis of corpus of 1200 examples extracted from the British National Corpus. The semantics/pragmatics interface is a focal point of interest throughout this study : at which (semantic/pragmatic) levels do temporal/strong/subjective/counterfactual interpretations of non-epistemic necessity examples arise ?

  • Directeur(s) de thèse : Depraetere, Ilse - Heyvaert, Liesbet
  • Président de jury : Desmet, Piet
  • Membre(s) de jury : Depraetere, Ilse - Heyvaert, Liesbet - Desmet, Piet - Salkie, Raphael - Ziegeler, Debra - Verstraete, Jean-Christophe
  • Rapporteur(s) : Salkie, Raphael - Ziegeler, Debra
  • Laboratoire : Savoirs, textes, langage (Villeneuve d'Ascq, Nord)
  • École doctorale : École doctorale Sciences de l'homme et de la société (Villeneuve d'Ascq, Nord)

AUTEUR

  • Verhulst, An
Droits d'auteur : Ce document est protégé en vertu du Code de la Propriété Intellectuelle.
Accès réservé aux membres de l'Université de Lille sur authentification