Titre original :

An economic and political assessment of carbon pricing policies in China

Titre traduit :

Une évaluation économique des politiques de fixation du prix du carbone en Chine

Mots-clés en français :
  • Prix du carbone

  • Taxe sur le dioxyde de carbone
  • Permis de pollution négociables
  • Concurrence internationale
  • Consommation d'énergie
  • Politique énergétique
  • Développement économique -- Aspect environnemental
  • Langue : Anglais
  • Discipline : Sciences économiques
  • Identifiant : 2011LIL12003
  • Type de thèse : Doctorat
  • Date de soutenance : 04-11-2011

Résumé en langue originale

Les approches chinoises pour la lutte contre le changement climatique se sont orientées vers les instruments économiques. En particulier, la tarification du prix du carbone serait mise en oeuvre durant la période de son 12e plan quinquennal (2011-2015). Les prix implicites du carbone sont aussi engendrés par l’usage massif de l’abattement de TVA et les taxes à l’exportation des produits intensifs en carbone depuis 2007. Ceci serait complété par une mise un oeuvre par un marché d’échanges des permis d’émissions ici 2015. Cependant, l’un pourrait anticiper ces approches un statut de champion pour la Chine, les doutes s’émergent à la fois sur la motivation de taxer l’exportation des produits intensifs en carbone et sur les prix donnés au carbone au marché domestique et à l’export. En utilisant les approches quantitatives et qualitatives, cette thèse examine les impacts des prix du carbone en Chine et leurs conséquences à l’échelle globale. La thèse propose d’abord d’accélérer la mise en oeuvre du prix du carbone au marché domestique et ensuite introduire un prix du carbone explicite (20 dollars/tCO2) à l’export comme une mesure de transition avant que le prix du carbone atteigne un niveau comparable.

Résumé traduit

China’s approach to tackle climate change has been marked by a rapid shift toward market-based instruments; particularly the carbon pricing policy since its twelfth Five Year Plan (FYP) (2011-2015) was launched. Carbon prices were indirectly generated by the massive use of export VAT refund rebate and export tax on energy-intensive products since 2007. It will be explicitly complemented by an emission trading scheme (ETS) tested at provincial level by 2013 and implemented at national level by 2015. While one could expect such initiatives to grant China a status as a “climate-champion”, doubts have been cast on the rationale for taxing energy-intensive exports on the one hand, and the value given to CO2 either at the border or domestically on the other. By using both quantitative and qualitative assessments, the thesis contributes to unpacking China’s domestic and border carbon pricing policies by analyzing their incentives and domestic and global consequences. It proposes first to accelerate domestic carbon price stringency; and second to implement an explicit and comparable (20 dollars/tCO2) export carbon price, particularly on energy-intensive products, as a short-term transitional measure before a domestic comparable carbon price is introduced.

  • Directeur(s) de thèse : Ayong Le Kama, Alain
  • Laboratoire : Économie quantitative, intégration, politiques publiques et économétrie (Lille ; 2006-2014)
  • École doctorale : École doctorale Sciences économiques, sociales, de l'aménagement et du management (Villeneuve d'Ascq)

AUTEUR

  • Wang, Xin
Droits d'auteur : Ce document est protégé en vertu du Code de la Propriété Intellectuelle.
Accès libre