Titre original :

Un objet géographique entre marginalité et territoire : la vigne en Haute-Saône

Titre traduit :

A geographic thing between marginality and territory : the vine in Haute-Saône

Mots-clés en français :
  • Lieux de mémoire

  • Viticulture
  • Vignerons
  • Paysage
  • Paysage
  • Territorialité humaine
  • Mémoire collective
  • Savoir-faire
  • Langue : Français
  • Discipline : Géographie
  • Identifiant : 2008LIL10128
  • Type de thèse : Doctorat
  • Date de soutenance : 24-11-2008

Résumé en langue originale

La vigne est aujourd'hui une culture statistiquement marginale au sein des espaces de la Haute-Saône. Elle dissémine cependant tout un ensemble de manifestations qui donnent à la région une coloration viticole notable: microparcelles d'amateur, treilles sur les façades, architecture et constructions vigneronnes, manifestations cultuelles, lieux-dits ou dictons locaux en lien avec la vigne ... La prise en compte de toutes ces inscriptions de la vigne, conduit à remettre en cause son statut de culture marginale. En effet, la vigne à travers ses nombreux vestiges et certaines pratiques du quotidien renvoie à un important passé viticole. Elle occupait une place de choix au sein des campagnes étudiées jusqu'au début du XXème siècle. L'épisode phylloxérique est fréquemment présenté comme la cause de la disparition de cette économie viticole. Il faut en réalité prendre en compte une dynamique qui conduit à l'obsolescence de ce système de productif. La culture de la vigne se détourne de l'optique commerciale et se spécialise dans les productions d'autoconsommation. Elle demeure tout au long du XXème siècle une composante essentielle du vécu et du quotidien des habitants des campagnes de notre terrain de recherche. Les savoir-faire et les pratiques qui se rapportent à la vigne sont chargés d'une mémoire, d'un vécu et d'un lien affectif participant à forger l'identité des acteurs qui la mettent en œuvre. En définitive, cet objet d'étude marginal en apparence, ouvre sur tout un corpus de valeurs identitaires, mémorielles et territoriales.

Résumé traduit

Statically, in Haute-Saône, vine growing in today a marginal culture. Nevertheless that region is full of vine prints like micro-parcels for hobby; front trellised vines, vine grower architecture or constructions, feasts, lieux-dits or local dictum in relationship with vine ... Taking ail those vine prints into consideration leads to believe that vine growing is not such a marginal culture. As a matter of fact, vine vestiges or sorne practices of everyday Iife remains to an important vine-producing past. Until the beginning of the XXè century, it used to take an important place in those countries. Vine producing economy's disappearing is often explained as a consequence of phylloxera. ln fact, it is necessary to examine dynamics that leads to a no longer valid production system. Vine growing turns away from commercial production to specialize in subsistence farming production. It is still an essential component of everyday life for those countries' inhabitants. As for as knowhow and practices which have reference to vine are full of remembrance, of things which have been lived through, and of an emotionallink, it enables to built a sort ofidentity for people of this area. At last, this object of study, even if it looks Iike marginal, opens on values of identity, remembrance and territory.

  • Directeur(s) de thèse : Dubois, Jean-Jacques - Glon, Éric
  • École doctorale : École doctorale Sciences économiques, sociales, de l'aménagement et du management (Villeneuve d'Ascq)

AUTEUR

  • Estager, Sylvain
Droits d'auteur : Ce document est protégé en vertu du Code de la Propriété Intellectuelle.
Accès libre